Dans l'oeil de la joueuse. Rira bien qui rira le dernier

Publié le par Aurélia

Après un fructueux, et, on en doutera pas, brillant passage sur TF1, disons même bien après puisque j’ai trouvé une histoire à vous raconter pour vous montrer à quel point il est parfois difficile (et drôle) d’être une fille dans ce monde de primates (ce n’est pas méchant voyons), et aussi, qu’il ne faut pas se fier aux apparences.

Un des boulots que j’ai fait aux Pays Bas était de faire partie d’un service client pour une boite de jeux en ligne. Je me suis donc retrouvée à travailler avec des milliers de geeks, mais bon ça j’ai l’habitude.

Un vendredi vers 17h, les gens commencent à squatter le bar (et oui, il y avait un bar dans le bureau) et puis je me dis ; « Ah aller, c’est ma première semaine, je vais essayer de socialiser, je vais rester boire un verre ». Je m’accoude donc nonchalemment au bar en papotant de la pluie de du beau temps à droite à gauche, jusque là rien d’extraordinaire, même plutôt inintéressant, je vous l’accorde…

A 17h30, gagner par un ennui qui aurait pu s’avérer mortel sous peu, je me dis « bon je vais me rentrer parce que là je suis sure que je peux facilement trouver quelque chose de plus intéressant à faire », je prends mon sac, mon manteau, me dirige vers la sortie, et là, « clic, clic, clic » … Je stoppe net. Serait-ce… Un bruit de jetons ? Non, j’ai du trop picoler encore… Je me retourne et là que je vois-je ? Une table, un tapis vert et des jetons ; tout plein de jetons ! C’est très étrange, je suis sous le coup de la surprise, je ne comprends pas très bien ce qu’il se passe. Me demande même si c’est légal… Je me dis à nouveau : « Allez, tente ta chance ! Tu sais que tu en as envie, fais pas la poule mouillée, je suis sure que tu ne risques pas grand-chose avec ces noobs » , s'en suit un dialogue assez surréaliste :

Moi : Salut, c’est combien la cave minimum ?

Gars numéro 1 : 10 €

Moi : Ok file m’en une.

Gars n. 2 : Hey tu veux voir mes chip tricks ? C’est quand tu fais des tours de fou avec les jetons grâce à tes mains »

Moi : Oui merci je sais ce que c’est  et non ça ira.

Gars n.3 : Mais tu veux jouer avec nous ?

Moi : Non, non, je me cave mais c’est pour aller jouer dans le casino d’à coté.

Gars n.3 : Bon bah, prends une chaise, le bouton est là, ça c’est la big blind, small blind, les blinds c’est les mises de départ et là c’est 1/2. Tu peux garder ça aussi.

(La gars me jette une feuille avec toute les combinaisons de Hold’em, je deviens légèrement rouge).

Moi : Écoute mon pote, t’es gentil mais tout ça, je le sais OK ? Si je suis venu m’asseoir à cette table c’est pour jouer pas pour causer alors garde plutôt ton papier pourri pour sécher tes larmes quand je t’aurai décavé et concentre toi sur ce que tu fais déjà.

Honnêtement, c’était jouissif de l’envoyer bouler comme ça, ça fait plaisir pour une fois, le pauvre gars est passé de rouge, à blanc, à vert, il m’à fait l’arc en ciel en live mais n’à plus ouvert la bouche.

La table est très loose, très aggresive. Les jetons s’envolent et passent d’un stack à un autre avec une rapidité déconcertante. J’observe en silence, je me dis que cela ne sert à rien d’aller s’écraser avec une middle pair ou un équivalent sur un vieux vilain qui va me dégommer avec son 74o.

Enfin, une main potable, KK, je relance et suis immédiatement suivi et sur- relancée à tapis (je me rends compte qu’après une heure passée à essayer de créer une image de serrure, cela à super bien fonctionné comme vous pouvez le constater). Je paye, le vilain montre 92s et heureusement (ou logiquement plutôt), je remporte la main.

Le vilain : Ah tu joues pas beaucoup mais quand tu joues tu gagnes hein !

Moi : Merci pour cette remarque pertinente et foncièrement utile. Vous appelez ça jouer au poker ?

Gars n. 2 : Bah si tu sais tout mieux que tout le monde montre nous le vrai poker comme tu dis ! Vas y explique nous !

Moi : C’est pire que ce que je pensais, j’ai jamais dit que je savais tout, je dis juste que c’est une boucherie votre truc, y’a aucun intérêt, aucun de vos « moves » ne sont sensés ou même réfléchi ! Je vais rentrer chez moi.

Gars n. 3 : Ouais c’est ça, t’es une fille, tu crois avoir tout vu et tu te pointes en critiquant tout le monde, c’est bien un comportement de meuf ça ! (rires gras).

Moi : Si tu veux mais en attendant j’ai une vraie vie donc je vous laisse entre vous, salut les nerds.

Je pense qu’après ce jour, j’ai du rejouer trois fois en six mois avec eux et le comble c’est que je me suis fait décavé à chaque fois… (bon à coup de 10 € , j’ai pas caver vingt fois non plus…). Comme quoi, on peut juger un style de jeu, ce n’est pas pour cela qu’on le comprend, encore moi qu’on le maîtrise, ni même qu’on peut le battre. Bien entendu, les trois crétins mentionnés dans cette histoire ne sont pas non plus des exemples à suivre (pitié) et nous rappelle encore une fois qu’il faut garder son calme et sa courtoisie (si possible) et surtout, surtout ! ne pas juger des joueurs trop hâtivement.

Conclusion : Prenez garde à vos premières impressions, ne croyez jamais que vous possédez des acquis au poker car cela vous jouera des tours, apprenez constamment de vos adversaires et de vous-même.

Le jeu doit être un défi permanent, ne vous reposez pas sur vos lauriers (si vous en avez) car on a toujours quelque chose à apprendre.

Enfin, cela va de soi mais une petite répétition ne serait pas de trop, respectez chaque joueurs/joueuses à la table (ainsi que les croupiers et staff d’encadrement, cela va sans dire), en effet, il y a des commentaires dont tout le monde se passe…

Jusqu ‘à la prochaine fois, restez concentrés, restez fairplay, et comme dirait l’autre, bons flops (et river et turn aussi d’ailleurs).

Aurélia.

Retrouvez la chronique précédente en cliquant-ici.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Serial Dealer 19/08/2009 14:12

Processus normal. Quand tous les ingrédients sont réunis, ce genre de situation est inévitable. Trois gars qui se la jouent en tapant le carton au bureau et voilà une fille, très ravissante de surcroit, qui vient s'incruster à la table. le reste n'est qu'un enchainement logique. je la prend pour une débutante, je la prend de haut, je joue large pour la sortir et pouvoir lui prouver que c'est un jeu d'homme, non mais... Dommage que ta prise de pouvoir sur la table ne se soit pas confirmée, on aurait pu espérer les récupérer. Au lieu de ça, ça a du les conforter dans l'idée que tu avais eu du bol la première fois. Après tout tant mieux, lors d'un vrai tournoi avec une structure plus profonde, je ne leur donne pas une chance si une bonne joueuse est à leur table. Mieux encore une table de 9 jolies filles qui savent ce que c'est que le poker... ;o)

tilou 18/08/2009 18:12

et dire que j ai eu le droit a la version orale ...ca donne envie d aller jouer aux Pays Bas ;)

Aurelia 18/08/2009 14:16

Bah je dirais les 2, parce que je tiltais complet a la fin et ils sortaient des horreurs en permanence donc les 2 oui :p

BLC510 18/08/2009 14:07

Mais tu t'es faite décaver parce que tu as mal jouer ou parce qu'ils ont chatté à mort avec 74o ? ^^

richidag 18/08/2009 14:03

très belle sur la photo ;o) ... tjrs aussi interessant le blog c cool.. bonne continuation..