Betsson Boy vous êtes le maillon faible...Au revoir !

Publié le par Xewod

Je vais vous conter une histoire rocambolesque dont j'ai été à la fois acteur et témoin.

L'histoire commence fin avril quand un employé (Betsson Boy) de la poker room Betsson débarque sur le Club Poker en lancant un sujet qui annonce alors un challenge sur plusieurs semaines qui verra les trois premiers du championnat remporter un contrat de sponsoring de 100 000 $.

Ayant une forte capacité à décrypter les offres fallacieuses, je décide donc d'en savoir un petit peu plus et lui pose tout d'abord une question à laquelle il ne répond pas immédiatement. Puis finalement au bout de plusieurs tentatives, il finit par avouer qu'il s'agit de 100 000 $ répartis en trois. 50 000 $ pour le 1 er, 30 000 $ pour le 2 ème et 20 000 $ pour le 3 ème, peu importe finalement cela restait tout de même de très belles sommes. Mais je décèle à ce moment là une propension du personnage pour la tromperie dissimulée.

Les membres du Club Poker sont alors partagés, certains comme moi trouvent l'offre très (trop) alléchante pour un championnat d'une dizaine de semaines à 10 $ par manche et sur une vingtaine de manches et dont le prize pool est intégralement reversé à chaque manche et d'autres qui adhèrent au projet en se disant que l'opportinuté de pouvoir intégrer une team pro est unique  superbe, ils saluent alors l'initiative de Betsson Boy.

Le sujet prend alors de l'ampleur sur le Club Poker, le buzz se créé et soudain le WebMaster décide de fermer le sujet et de bannir Betsson Boy en signifiant aux membres qu'il connait l'homme qui avait auparavant travaillé pour Partouche et qu'il n'a absolument pas confiance en sa capacité à tenir ses engagements.

De nombreux membres crient alors au scandale et demande la réouverture du sujet ainsi que la réintégration de Betsson Boy, finalement le Webmaster accède à leur demande et un nouveau sujet est créé au moment du lancement du championnat.

Pour ma part, préparant la Xewolls League et ayant des contacts avec Betsson en Suède on m'oriente alors vers le fameux Betsson Boy  pour boucler le projet, l'homme à qui je parle via MSN, me promet maintes et maintes fois de me recontacter par téléphone, jamais il ne le fera, il trouvera toujours une excuse pour ne pas l'avoir fait.

Peu de temps après sur le Club Poker, les grondements commencent à se faire entendre, pas de classements pendant des semaines, l'homme ne donne plus de signe de vie, les joueurs réalisent eux même les classements et quand l'homme réapparaît, il dit qu'il a tout de même le droit de prendre des Week End sur la côte d'azur ou bien encore que les serveurs de Betsson sont en panne.

Ceux d'entre vous qui ont suivi ce sujet savent qu'à ce moment là je suis intervenu avec véhémence pour dénoncer les agissements d'un homme qui me semblait avoir tout de l'attitude de l'escroc. S'ensuit alors des joutes verbales, puis il me contacte sur MSN pour me prier de ne pas faire de vagues,  je lui explique alors qu'il ne doit pas prendre les joueurs pour des idiots surtout sur un forum, il semble plus ou moins réceptif en me disant que ce ne sont pas les joueurs qui lui dictent sa ligne de conduite, mais qu'à l'avenir il ferait bien plus attention au championnat qu'il avait mis en place. Début juillet le championnat Betsson prend fin et l'on connaît alors les trois noms des sponsorisés, les joueurs en question se félicitent alors d'empocher un juteux contrat.

A peu près à cette époque, Betsson Boy, me propose même de m'offrir ce fameux écran de 30" dont je vous ai parlé un moment sur ce blog, me donne RDV à Limoges et puis la veille il me dit que finalement il revient sur sa décision suite pour une obscure raison, mais qu'il souhaite de tout coeur participer en tant que partenaire à la Xewolls League, encore une fois, il ne tiendra pas ses promesses et je n'aurais alors plus de nouvelles de l'homme. Tous mes contacts suivants avec Betsson se feront alors en Anglais et directement avec la Suède.

Et puis, il y a quelques temps, je croise autour des tables lors de l'un de mes Xewolls, l'un des vainqueurs du sponsoring. Plutôt interloqué qu'un sponsorisé à hauteur de 50 000 $ participe à l'un de mes freerolls, je lui demande : alors ce sponsoring ça se passe bien ? Il me répond alors, que rien n'a été signé, mais que Betsson Boy lui a promis que ça n'allait pas tarder. Je le mets alors en garde contre l'homme en lui disant qu'il n'a aucune parole et que plus de deux mois se sont écoulés depuis sa victoire et le gain du sponsoring, il me dit alors garder confiance en l'homme.

Epilogue de l'histoire, deux des trois joueurs qui devaient être sponsorisés me contactent la semaine dernière pour me dire qu'ils commencent à douter du sérieux de Betsson Boy qui leur promet chaque semaine de leur envoyer leur contrat, mais celui-ci qui trouve toujours une bonne raison pour ne pas le faire.

Je me renseigne alors auprès de la direction de Betsson et surprise on m'annonce que l'homme ne travaille plus pour l'entreprise et qu'il aurait été viré, je parle alors du sponsoring et Betsson semble alors très embêtée par cette histoire. Je décide alors de l'annoncer sur le Club Poker.

En fait il faut bien comprendre que Betsson Boy a monté toute cette opération au nom de Betsson sans que l'on sache vraiment si son employeur avait validé les 100 000 $ de sponsoring, il me semble d'ailleurs que nulle part, rien n'a jamais indiqué le montant des contrats de sponsoring sur le site et quand bien même cela aurait été le cas, c'est Betsson Boy qui effectuait les traductions et les écrits en langue Française pour le compte de son entreprise.

On se retrouve face à une étrange affaire, où un homme qui a voulu faire du zèle en proclamant a qui voulait bien l'entendre qu'il était directeur France de Betsson et en annonçant une dotation de 100 000 $ sur un forum public, mais qui au jour d'aujourd'hui ne travaille plus pour l'entreprise en question, bien que des gens attendent toujours leur contrat qu'il leur a tant promis et qui n'est jamais arrivé.

Quid de Betsson ? l'entreprise est une entreprise très sérieuse avec laquelle j'ai souvent communiqué et qui a mis sur le tapis un package Estoril Live il y a peu de temps lors d'un Xewoll dotation qui elle a été tenue, mais une entreprise qui a semble t-il misé sur un drôle de cheval qu'elle n'a pas pu/su controler et qui depuis s'est envolé vers d'autres cieux et qui lui laisse sur les bras un bien délicat dossier à gérer.

 Le marché du poker online est un marché jeune et malheureusement il gravite encore ce type de personnage sans scrupules, l'homme lui a depuis réussi à se faire à nouveau embaucher par une poker room. A suivre...


Le sujet sur le Club Poker où j'annonce que Betsson Boy n'a pas tenu ses engagements après plus de deux mois.

Publié dans Humeur

Commenter cet article

RickyBoy 06/10/2009 17:56


Ha Ha ! Son vrai nom est

Fabien Fattaccini

l'ancien Poker manager de chez Partouche. Licensié pour sa mythomanie



Fab 06/10/2009 17:51


Pour connaitre son futur employeur il suffit de suivre son linkedin : http://www.linkedin.com/pub/fabien-fattaccini/6/61B/4B9


Mushu 06/10/2009 09:53


C'est pourtant clair, nul ne peut se mesurer aux offres du garnd Xewod


Hook01 06/10/2009 08:55


Excellente mise en garde, xewood ! Ca nous encouragera à vérifier d'un peu plus près les 10ains d'offres plus mirobolantes les unes que les autres qui sont proposées chaque semaine aux gamblers que
nous sommes ;-)


jeeby2 05/10/2009 21:34


Sick quand même, ça rappelle que tout n'est pas beau et rose et que n'importe qui ne peut s'appeler Xewod ;)