BOPC de Namur : Les yeux dans les cartes

Publié le par Xewod

tricheurs.png

Malgré le peu d'intérêt manifeste de la part des médias poker français, vous n'êtes peut-être pas sans savoir que se déroule actuellement à Namur, l'un des plus beaux tournois d'Europe de par sa structure. A savoir : les championnats de Belgique (BOPC pour les intimes). Ce n'est pas de résultats dont je vais vous parler dans cet article, vous les retrouverez sur le site officiel du tournoi, mais d'un fait cocasse qui s'est déroulé hier, lors du jour 1D.

Vous-vous souvenez certainement de l'éjection manu militari et du bras meurtri de Frank Bader, journaliste suisse, lors du dernier DSO de Namur. Ce fait divers n'avait pas été sans conséquences pour le casino : suite à l'incident, un tollé s'était abattu sur l'internet afin de dénoncer le recours à la force et une conception bien particulière de la relation clients du côté de la Meuse. La baisse très significative du nombre de participants cette année au BOPC (613 contre plus de 800 l'an passé) trouve certainement une part de son explication dans ce buzz qui a forcement laissé des traces dans l'opinion poker.

Pour en revenir à nos moutons, hier, c'est à des journalistes allemands que la direction du tournoi a demandé de quitter les lieux . A contrario de l'histoire Bader, les raisons semblent cette fois être plus que justifiées. Mi-journalistes, mi joueurs, les couvreurs belges relatent que ces allemands étaient trois compères. Alors qu'un d'eux jouait, les deux autres surveillaient la table de leur complice et lui communiquaient les cartes adverses. Ceux-ci étaient organisés : ils se répartissaient les différents « day 1 » en tant que joueurs, alors que les deux autres « journalistes » réalisaient un coverage live des jeux adverses.

Quand on sait que le gagnant du tournoi remportera plus de 220 000 €, il est assez simple de comprendre les motivations qui auraient poussées les trois lascards à agir de la sorte. Heureusement pour leurs adversaires, les responsables du tournoi avaient l'œil et les auraient pris les yeux dans les cartes adverses. Déjà avertis la veille, ils ont donc cette fois été exclus définitivement.

Un trio qui apparemment n'en était pas à son coup d'essai. En effet, de sérieux doutes planaient sur ses trois hommes qui auraient déjà déployé la même mécanique de triche dans plusieurs tournois européens. Encore une sombre histoire dont le poker se serait bien passé... Y'a vraiment des bras cassés qui se perdent (ninja).

Publié dans Divers

Commenter cet article