Dr Phil ou Misterhyde ?

Publié le par Xewod

http://img.over-blog.com/300x225/2/70/27/37//phil-ivey.jpg

Alors que les WSOP ont débuté depuis quelques jours, c'est toute la planète poker qui est sous le choc après l'annonce fracassante du meilleur joueur au monde, Phil Ivey.

En effet, celui-ci a annoncé il y a 48 heures qu'il ne participerait pas à l'édition 2011 des WSOP. À l'origine de cette décision : le « Black Friday » et le non-remboursement des bankrolls des joueurs US par Full Tilt Poker. Plus incroyable encore : Ivey porte plainte contre Tiltware, maison mère de Full Tilt Poker, son sponsor. Il demande une indemnisation de 150 millions de dollars.

Petit retour en arrière : le 15 avril dernier, le FBI, sur demande de la justice américaine, confisque les adresses en .com des sites Poker Stars, Full Tilt Poker et Absolute Poker. Onze dirigeants de ces entreprises sont dans la collimateur de l'oncle Sam... Ils risquent de nombreuses années de prison, sous le coup des chefs d'inculpation suivants : blanchiment d'argent, fraude bancaire et organisation illégale de jeux d'argent. En outre, plusieurs comptes bancaires ont alors été bloqués... c'est là que la bat-blesse aujourd'hui !

En effet, si les joueurs internationaux de Full Tilt Poker ont pour la plupart recouvré leurs fonds, la majorité des joueurs américains est toujours dans l'attente des cashouts demandés depuis plusieurs semaines. La justice américaine aurait fait main basse sur ces sommes.

Après quasiment deux mois d'enlisement, et suite à la grogne des joueurs de Full Tilt Poker, Phil Ivey a donc perdu patience et a décidé de porter l'offensive. L'homme se dit solidaire des joueurs qui sont dans l'impasse, et, en marque de soutien, renonce aux WSOP. Il estime aussi que son nom a été sali, qu'il n'était en aucun cas au courant des activités illégales de Full Tilt Poker sur le territoire américain. En gros : qu'il s'est fait entourloupé comme tout un chacun et qu'il ne veut plus que son image soit associée à la marque de son dorénavant ex-sponsor.

Ivey le bon contre Full Tilt Poker le truand ? Personnellement, j'y crois assez peu. J'ai beaucoup d'estime pour le joueur, mais de là à faire croire qu'il est la « mère Térésa » de la planète-poker, il ne faut peut-être pas exagérer. Ivey, comme un certain nombre de ses comparses (Lederer, Fergusson, etc), est actionnaire de Full Tilt Poker. Forcement, comme tout le monde il savait que Full Tilt Poker et PokerStars jouaient avec le feu en proposant une offre payante de poker en ligne aux joueurs américains. Et puis Phil, shark parmi les sharks, n'a-t-il pas largement profité du système en engrangeant des millions de dollars durant de nombreuses années autour des tables high-stakes ?

La situation actuelle me fait d'ailleurs plus penser à un rat qui tente de quitter le navire, s'en oublier d'emporter avec lui les sacs de blé qui sont dans la cale. Si jamais il réussissait à se faire indemniser, en quoi cela améliorerait la situation des joueurs lambdas ? On sait l'homme malin : n'avait-il pas plutôt la hantise de se voir invectiver par des joueurs mécontents autour des tables Vegasienne, pendant près de deux mois ? Endosser son costume de chevalier blanc, rester « tranquillou » à la maison, le tout en n'excluant pas d'encaisser quelques millions de dollars au passage, n'est-ce pas finalement le plus beau bluff de la carrière du jeune homme ?

Full Tilt Poker, hier, a d'ailleurs apporté une réponse cinglante à la plainte de Phil Ivey, dans un communiqué (source Club Poker) : « Contrairement à ses déclarations publiques, l'action en justice de Phil Ivey a pour but de venir en aide à un seul joueur : lui-même. Dans le souci de s'enrichir un peu plus au détriment d'autres, Monsieur Ivey semble avoir synchronisé son action avec les négociations en cours susceptibles de permettre le remboursement des joueurs. En réalité, Monsieur Ivey a été invité à prendre les actions nécéssaires pour apporter son aide à la société dans ses efforts, notamment en remboursant une somme d'argent importante qu'il doit au site. Il a cependant refusé.

Tiltware doute que l'action initiée à des fins égoïstes par Monsieur Ivey finisse par être examinée par une cour. Mais si tel devait être le cas, la société attend avec impatience de pouvoir présenter les faits démontrant que Monsieur Ivey place ses propres intérêts bien devant ceux des joueurs qu'il prétend aider ».

Il est toujours difficile de se faire une idée précise des tenants et aboutissants d'un tel conflit, mais une chose est sûre, c'est que dans cette histoire le poker ne sortira pas grandi.

Publié dans Actu Poker

Commenter cet article

Passion Poker 06/06/2011 18:51



But good news is that you can learn easily to become a professional poker player
with Twitter, @PassionPoker, so check and win more chips with our confidential Tricks, and keep your money safe ;o)


- Twitter Exclusive -



rafypoker 04/06/2011 02:07



Salut je venais pour lire  comment tu allais aux wsop en partant de zero ^^ et je tombe sur la big star phil mon modele ^^


 


Dis toi que Phil a une fortune perso assez conséquente, ce n'est pas un rat que de demander des dommages et interets labas, tout le monde le fait alors pourquoi il se priverait. Sinon j'aime bien
ta conclusion quand tu dis qu'il tente un bluff... Je pense que Phil comme beaucoup de star pro n'en ont rien à faire des magouilles eux pour en avoir cotoyé plusieurs à l'ept londres ou au pca
bahamas. Ils sont avec leur potes ou en famille, s'eclatent et prenent du bon temps à jouer au poker dans des hotels magnifiques ^^


 



Louiseur 04/06/2011 01:56



lol, pour le rat



jyog54 03/06/2011 15:26



Pour une fois une affaire aux States dans laquelle on n'évoque pas DSK !



habitrouge34 03/06/2011 15:18



il est pas blanc blanc sur le coup phil