FCOOP : 9 ça suffit (ou pas) !

Publié le par Xewod

99.png

Comme prévu, voici le 1er compte-rendu de mes FCOOP2011. La série qui a commencé dimanche est d’ores et déjà un franc succès. En effet, dès le 1er tournoi la garantie a été pulvérisée. Les 300 000 € garantis se sont transformés en 463 000 € au terme des inscriptions tardives. Pas moins de 5098 joueurs sur le pied de guerre !

20h, la partie débute et je tente immédiatement d’être agressif. Malheureusement pour moi, la table est un peu folle. La plupart de mes C-bet  au flop se voient opposer des all-in en réponse. Une folie ! Je lâche plusieurs fois top paire top kicker dans ces circonstances. A ce moment-là, je n’ai pas envie de jouer mon tournoi contre ce qui devait très certainement être des tirages sur-joués. S’en suivent plusieurs coups, où je me fais suckout sur la river par des sangsues qui s’accrocheront à leur tirage comme des moules à un rocher breton.

Par deux fois, pourtant, j’arriverai à mettre leurs jetons dans mes filets. Une 1ère fois, où je relance des blindes avec KQo, l’open-limper fidèle à sa tactique de suceur de roue suit comme toujours. Flop : AJ à trèfle et un 7 de carreau. J’ai la Q de trèfle (tirage quinte + tirage backdoor flush). Je C-bet, il call. La turn est une carte magique : T de cœur. Cette fois pas de doute, j’ai le jeu max : ) Je décide de bet le turn. Si jamais, il est une fois de plus à tirage couleur, en aucun cas je ne veux lui offrir une river gratuite. Et puis, c’est un board qui touche beaucoup de mains. Avec la moitié du tapis de départ au début du coup, j’espère donc voir le coup s’emballer à ce moment précis. Il just call. River 8 de pique. Je conserve le jeu max ^^ Je bet à nouveau la river. Il se met all-in, je call et le joueur me montre un bon vieux T9o des familles pour quinte inférieure. Tel est pris qui croyait avoir suckout ^^

Revenu au tapis de départ, la main suivante le même joueur open-raise 4BB. Je me contente de caller au bouton avec 33. La big bling rentre également dans le coup. Flop 34 de pique et K de carreau. Check de mes adversaires, je mise. All-in instantané de la big blind, que je call avec grand plaisir. KJo pour lui. Je lui prends son tapis et passe à 15 000 jetons. Je me dis à ce moment-là que j’aurais certainement dû caller ces all-in fantasques au flop en début de partie. Mais voilà, plus facile à dire qu’à faire… Morale de cette 1ère partie de tournoi : la patience aura finalement eu raison du grand n’importe quoi ^^

La suite sera une longue traversée du désert. Rien, que dalle, nada… Pas une main jouable. Même pas un petit 75s UTG à se mettre sous la dent (ninja) ! Quelques tentatives de 3bet bluff tout de même avec des mains nullissimes sur les joueurs les plus agressifs, mais toujours renvoyé dans mes 22.

Finalement, je me retrouve sur une nouvelle table, alors que je souffre depuis des heures. Julien « Yuestud » Brécard, joueur pro multicartes de PS.fr, est lui aussi assis à la table et vit les mêmes souffrances que les miennes (lol). Seule bonne nouvelle, le jeu entre 15 et 20 BB,  reste une zone que je pense plutôt bien maitriser.

Nouveauté de cette édition 2011, les FCOOP sont commentés en live sur le streaming de « La Maison du Bluff ». Les commentateurs la jouent multiplex radiophonique plein de vie. Si je vous en parle, c’est que ma table sera à l’honneur de longues minutes sur le live. Les animateurs veulent voir du sang : )

Ce que je vais finir par leur offrir (lol). Julien Brécard relance en middle position alors que je suis en big blind. J’ai une paire de 2 en main. Je sais à ce moment-là que je vais pousser mon tapis, pourtant je laisse s’égrainer le timer quelques secondes pour faire monter un petit peu la pression et surtout pour que les commentateurs s’en donnent à cœur joie ^^ Me voilà donc all-in et Julien Brécard call. Ma paire se voit opposer un KQo. Le board se déroule et ça tient ! Julien est quasi-mort avec une demi blinde dans sa besace.

Les minutes suivantes seront du même acabit qu’avant mon double up. Mon tapis fond à vue d’œil, pour tomber aux alentours de 11 000 jetons sur des blindes 350/700. C’est alors qu’un joueur short-stack à ma droite pousse son maigre tapis. Je reshove avec 99. Malheureusement, un joueur se reveille au bouton avec AA. Le joueur short-stack a A8. Un As au flop vient immédiatement anéantir mes infimes espoirs de bad-beat. Game-over après près de 5 heures de jeu. Une 1376ème place sur 5098 joueurs, bien loin des 675 places payées. Au terme du Day2, c’est un Allemand qui s’impose pour 72 782 €. Ironie du jeu, il était le seul étranger restant à partir de 18 joueurs. Un joueur très agressif qui mérite amplement sa victoire.

Hier, FCOOP#2. Un tournoi à 100€ avec 1 rebuy et 1 addon. Un tournoi que j’attendais avec impatience. Comme toujours je rebuy d’entrée. Je me sens bien, j’ai espoir d’aller très loin. Epic fail, puisque je sortirai après à peine 5 minutes de jeu ! Comment est-ce possible, allez-vous me dire ? Un setup inévitable ? Un bad-beat alors que j'avais AA dans un coup parti préflop ? Eh bien non…

Sur cette table, il y a un joueur que je connais bien. Un certain _STRRRONG_ , tout droit venu d’Helsinki. Un LAG parmi  les LAG aux stats des plus flatteuses : )

strong.png

Je le croise quasi-quotidiennement sur les tournois réguliers de PS.fr. Un des joueurs les plus agressifs évoluant sur la poker-room. Alors que je reçois une paire 9, il relance. Je décide de 3Bet. Connaissant le spécimen, je me doute qu’il risque de ne pas l’entendre de cette oreille. Effectivement, il me 4Bet hors de position. Face à la plupart des joueurs, j’aurais stoppé l’action ici en début de tournoi. Face à lui, je sais que mes 9 sont dans la très grande majorité des cas devant, je l’ai vu jouer plusieurs fois cette séquence depuis quelques semaines. Le genre de joueur over-rollé qui aime impressionner ses adversaires en étant toujours très agressif et tout à fait capable de mettre l’intégralité de son tapis avec 78s. Je décide donc de le 5Bet tout en sachant que j’irais au bout de l’action quoi qu’il arrive. Il 6Bet… Je 7Bet all-in, il call. Ses cartes se dévoilent, il a AKo. Clairement, le haut de sa range. Mais comme entrevu au départ du coup, il n’a ni AA ou KK. Ma main n’est pas dominée, je suis en coin-flip. Flop : J62 rainbow. Jusqu’ici tout va bien. Turn : 8. Ça commence à sentir bon. River : K. Riverstared et OUT du tournoi.

Forcément, un peu sonné de terminer mon tournoi à peine commencé sur un move aussi spewy… Mais quelques minutes plus tard, je me rappelle que j’ai joué de nombreux coups de ce type contre ces joueurs nordiques depuis quelques semaines. Très rarement, j’ai été dominé préflop. Souvent, je me suis retrouvé tout en haut du classement dès le début du tournoi à peine la partie commencée. C’est d’ailleurs l’une des évolutions majeures dans mon jeu en MTT : accepter le combat phsycologique contre les joueurs les plus agressifs et donc accepter le jeu haute-variance.

Lors de ces 2 premiers tournois, les paires de 9 ne m’auront donc pas porté chance. Si je regarde par l’autre bout de la lorgnette, je me dis que la série de tournois ne fait que commencer et que suis loin d’avoir déposé les 9. Après une journée de break, RDV avec le tournoi 4MAX à 300€ dès ce soir. Que les 9 soient avec moi ^^

Publié dans Divers

Commenter cet article

golfeur69 02/11/2011



Super billet Chris ... ton jeu est excellent. Continue, ça va payer!



golfeur69 02/11/2011



Super billet Chris. Ton jeu est excellent ... continue ça va payer!



KKof 02/11/2011



aller, on s'accroche pour la suite



misterhyde 02/11/2011



Je suis pas un adepte des CR de tournois mais je dois avouer que les tiens sont très bien romancés et que tu as l'art et la manière pour nous tenir en haleine jusqu'au dernier coup !


GL pour la suite de tes FCOOP (ou FCCOP ? ^^) Chris ;)



mad_thorgal 02/11/2011



Oui pas de regrets car si tu doubles d'entrée ensuite tu te mets dans des dipositions idéales pour une perf! Faut accepter la variance forcément plus forte!


Allez next!