Blog Poker # 1 en France

Mercredi 2 mars 3 02 /03 /Mars 17:17

Opus.jpg

L'interview que je vous propose aujourd'hui, est celle d'Alexandre « Opus » Bonnin. Un jeune joueur Normand, âgé d'à peine 22 ans, que je connais depuis près d'un an et demi maintenant.

L'un des aspects qui me plait le plus dans le microcosme du poker, c'est d'observer la trajectoire fulgurante que certains prodiges peuvent connaître. Lui est justement l'illustration parfaite de ce que je viens d'écrire : un joueur amateur, devenu en quelques mois, l'un des cracks des plus hautes limites de cash-games en France. Il ne compte d'ailleurs pas s'arrêter en si bon chemin, son objectif à moyen terme, n'est ni plus ni moins de devenir l'un des meilleurs joueurs de heads-up au monde.

Je l'ai rencontré en septembre 2009 à Marrakech, il était du 1er voyage que j'avais organisé dans la ville rouge. Je découvre alors un sympathique jeune homme, joueur de NL20, comme il en existe des milliers d'autres dans l'hexagone. Un voyage qui sera pour lui l'occasion de disputer ses 1ers tournois live et par la même occasion d'accrocher un bel ITM, en terminant à la 3ème place d'un tournoi à 500 € pour près de 3000 € de gains.

Si je vous parle de cette somme, qui devait à l'époque représenter beaucoup pour lui, c'est qu'aujourd'hui elle ne serait pas suffisante pour qu'il puisse s'assoir avec une cave à une table de NL5000. On mesure ainsi plus aisément le chemin qu'il a pu parcourir en quelques mois !

Joueur online de cash-game typé agressif, il ne manque cependant pas de s'inscrire sur les plus beaux tournois live de l'année. Ainsi, il a disputé le main event des WSOP l'an dernier. S'offrant au passage le luxe d'être en tête de la colonie tricolore à la fin du 1er jour. Plus récemment, il a atteint la table finale de la grande finale des France Poker Series. Une 6ème place qui lui a rapportée la coquette somme de 34 000 €.

Il a gentiment accepté de répondre à mes questions. Une fois encore, alors que j'avais décidé de réaliser une interview sérieuse, j'ai peu à peu glissé vers des questions plus tordues les unes que les autres, pour conclure avec la traditionnelle question de l'âme de SuperCaddy... Sans plus attendre, je vous laisse découvrir les réponses d'Opus, un jeune homme dont on risque bien d'entendre parler dans les années à venir.

Salut Alex. Est-ce que tu peux brièvement revenir sur ton parcours depuis tes débuts en tant que joueur de poker ?

Au départ, j'étais un joueur plutôt atypique, je découvrais le poker en faisant tout et n'importe quoi. Un jour je jouais en tournoi, l'autre en cash-game, en sng et tout ça avec 0 bankroll management..! J'arrivais à m'en sortir car j'avais chatté plusieurs 3$ rebuy.

J'ai fini ma math-sup math-spé et pas du tout motivé par une école d'ingénieur, j'ai commencé une faculté de maths, que j'ai vite abandonnée.. J'ai ensuite fait la connaissance de plusieurs joueurs réguliers de cash-game head's-up dans ma ville qui m'ont beaucoup aidé à progresser.

Depuis un peu plus d'un an maintenant, je joue en tant que pro, en cash-game head's-up essentiellement et je fais parfois des gros tournois live (WSOP, EPT.. ). Récemment je me suis mis aussi au Pot Limit Omaha.

Quelles sont les limites sur lesquelles tu évolues aujourd'hui en cash-game ?

Je joue de la NL400 jusqu'à la NL2000 et de temps en temps en NL5000 si tant est qu'il y a de l'action !

Tu es un spécialiste heads-up high stakes. Pourquoi ce choix ? Pour l'adrénaline que le format procure ? Pour les sommes très importantes que l'on peut très rapidement accumuler ? Ou tout simplement parce que c'est là que l'on retrouve les meilleurs joueurs de poker actuels ?

J'ai commencé par le head's-up parce que c'est ce à quoi jouaient mes amis. Ayant essayé toutes les formes de jeux possibles auparavant, c'est vraiment sur cette discipline que j'ai accroché et que le déclic s'est fait.

Je joue en head's-up parce que j'aime jouer au poker. Grinder sur 16 tables ou + et jouer comme un robot dans l'unique but de faire de l'argent, ne m'intéresse pas.

Ce que j'aime dans le head's-up, c'est de pouvoir prendre le contrôle, de own mon adversaire, là on a vraiment l'impression d'avoir gagné. Je ne pense pas que ce soit le plus lucratif, mais pour ma part, c'est le domaine où je suis le meilleur et dans lequel je peux prendre beaucoup de plaisir.

Est-ce qu'il y a un ou plusieurs joueurs en France que tu refuses de jouer en heads-up ?

Il n'y a pas vraiment de joueurs que je refuse de jouer, non ! À part de très bons joueurs qui sont devenus des bons potes, je pense notamment à Basou.

Après il y a certains regs contre qui je ne vais pas jouer, pas forcément que je les trouve très bons, mais qui sont des joueurs solides et qui ne vont jamais spew ou jamais tilter. Et c'est clairement inutile d'affronter ce genre de joueurs.

Quand tu te lances dans un match contre un joueur régulier, aussi bon que ce dernier puisse être, il faut être sûr que ton adversaire va pouvoir faire des erreurs à un moment donné, qu'il puisse être du genre à 3 barrel bluff souvent, à tenter des hero-calls, à tilter. Jouer contre des weaks tight, c'est pas mal aussi !

Sans dévoiler les secrets de ta réussite, quelle est selon toi le facteur clé de ta fulgurante progression ?

Avant de commencer à gagner, j'avais déjà un niveau correct, mais je tiltais beaucoup et je ne respectais aucun bankroll management.

Je crois vraiment, qu'observer mes potes jouer pendant des mois, allié à ma grande motivation et mon envie de jouer, ont été la clé de cette progression.

Je passais mes nuits à regarder les vidéos de High-Stakes Poker, des WSOP, je me mettais derrière mes potes, je les voyais jouer, prendre 400$ à droite à gauche et je me disais " Putain, ils font ça et pourquoi pas moi ? "

Quel est le 1er conseil que tu pourrais donner à un joueur débutant qui déciderait de partir des micro-limites heads-up en ayant pour objectif les tables high-stakes ?

Je lui souhaiterais bon courage déjà, car j'ai testé pour un ami qui essaie de se lancer dans le heads-up en small stakes, et le rake est vraiment un frein à la progression et à la construction d'une bankroll.

Si toutefois, il avait quand même l'envie d'essayer, je lui dirais de ne surtout pas tenter de jouer comme les regs high-stakes ou comme les Durrrr et compagnie.

Quand je me fais chier parfois, je m'amuse à aller embêter les regs de NL25 ou 50 en heads-up et la plupart du temps ils essaient d'être over-aggro, ils 3 bet beaucoup et se font ensuite massacrer post flop.

Il ne faut pas brûler les étapes, on ne devient pas du jour au lendemain un grand joueur de heads-up, et si on veut gagner en small stakes, alors il faut jouer standard. Laisser tout ce qu'on voit dans les vidéos de côté et revoir ça quand on arrive en NL400, c'est vraiment la meilleure chose à faire.

Penses-tu que l'entrée en vigueur de la loi Arjel soit un frein à la progression d'un joueur tel que toi ? Et plus généralement, qu'à terme, le niveau moyen des joueurs français va souffrir du cloisonnement  ?

Je ne pense pas que les poker-rooms en .fr soient un frein à ma progression, non. Les meilleurs regs français n'ont rien à envier aux regs de NL1000 et 2000 des poker-rooms en .com.

Le seul truc embêtant, c'est qu'on n'a pas beaucoup d'action. Il y a peu de regs de NL400 et de NL600 qui veulent bien se jouer entre eux. Alors oui, tout ça n'est pas une bonne chose pour que le niveau moyen augmente, mais c'est pas plus mal je crois :)

T'exiler à l'étranger pour pouvoir jouer sur les .com, ça t'arrive d'y penser le matin en te rasant ?

Pour l'instant, je ne prévois pas de déménager à l'étranger. D'un autre côté, quand j'ouvre le lobby de Full Tilt Poker.com et que je vois une centaine de regs heads-up en NL400, ça ne me motive pas beaucoup... Si je me remets à jouer sur les .com, ça sera pour aller jouer des regs, pas pour grinder.

Je sais que les gros gagnants au poker en France reste souvent évasifs quant à leurs gains. Cependant, je te pose tout de même la question : à partir de quelle montant considères-tu que tu as réalisé un « bon mois » ?

Je vais pas faire la fine bouche, à partir de 20 000 € par mois, c'est pas mal. Mais je pense que c'est pareil pour tous les regs : on gagne globalement moins que durant les premiers mois, lors de l'ouverture du marché.. et ça ne devrait malheureusement pas s'améliorer :-(

Être un jour sponsorisé par une poker-room , c'est quelque chose : Qui te fait rêver ? Dont tu te fous royalement ? Que tu étudierais si l'occasion se présentait ?

Cela serait évidemment quelque chose que j'aimerais beaucoup. Malheureusement, je ne suis qu'un grinder de cash-game online et ce n'est pas vraiment ça que les sponsors recherchent (à moins que tu sois un Alexandre Luneau et que tu fasses des mois à 1 000 000 $ :) ) Il faudrait que je chatte un gros tournoi live d'abord, et ça c'est une autre affaire...

Si je te donne 800 000 € et que je te dis : « Tu en fais ce que tu veux ». Tu achètes une maison à Trouville pour les vieux jours de ta maman ou tu files sur Full Tilt Poker afin de défier Tom Dwan  et Phil Ivey ?

Je dépose immédiatement 300 000 € sur Full Tilt Poker.com pour aller grinder les nosebleeds (ndlr : les tables les plus chères de la planète poker face aux meilleurs joueurs du monde). Je place 400 000 € et j'en garde 100 000 pour me faire plaisir !

C'est vraiment un truc qui me hante ça, jouer sur les plus grosses tables. Mes meilleurs souvenirs dans le poker, ce sont ces plus grosses sessions, que j'ai faites contre les meilleurs regs en NL2000 ou en NL5000.

Et même si ça parait un peu fou et suicidaire, je vois vraiment les nosebleeds comme une finalité pour moi. Je faisais de bonnes études et j'ai arrêté, alors j'ai vraiment envie de me dire que ce que j'ai fait n'est pas ordinaire.

Je n'ai pas envie de grinder juste par besoin, j'ai envie de pouvoir me dire à la fin que j'ai fait quelque chose de grand, que je suis arrivé au bout du jeu, que j'ai battu le boss final comme un gamin qui joue à un jeu de console !

Tu fais partie du groupe MSNL. Un chat online IRC, sur lequel on retrouve 24h/24 beaucoup de jeunes joueurs online talentueux. Le but de cette association de sharks, c'est quoi : écouter whiner Charles64 à longueur de journée, permettre à Chob de bragger à 4h du mat, avoir le plaisir de voir NLegend se broke huit fois par semaine ou dé-tilter en se foutant des posts de Tilou4fun sur le Club Poker ?

A la base, c'était à peu près tout ce que tu dis, sauf que Charles et Chob ne se connectent plus trop, que NLegend commence à gagner et que Tilou ne poste plus beaucoup :( Ca sent la fin !

Au niveau de ta gestion de bankroll, es-tu du genre tight comme une jeune geisha non défleurée ou aventurier tel un Indiana Jones en pleine jungle amazonienne ?

Je ne suis pas du tout nit de la gestion de bankroll, mais je suis un minimum prudent quand même, ça reste mon unique outil de travail !

Aux riches lecteurs de ce blog qui ont eu 0 de moyenne en math tout au long de leur scolarité et qui sont persuadés qu'ils sont d'excellents joueurs de cash-game high-stakes en devenir. Tu leur dirais quoi ? « Oui, je sens que vous êtes faits pour ça et n'hésitez surtout pas à venir vous assoir à mes tables ! » Ou leur conseillerais-tu plutôt d'investir directement dans une corde ?

Bien sûr que c'est possible, il faut jouer au feeling. Le poker panache : il n'y a que ça de vrai !

Imaginons que demain nous entrions dans une période de prohibition mondiale du poker online. Te lever à 5 heures du mat et devoir aller bosser à la chaine chez Michelin pour gagner 1000 € par mois, ça te paraît envisageable, ou alors, c'est ton pire cauchemar ?

J'avoue que je ne pourrais plus faire ça, j'ai bien trop perdu la notion de l'argent avec ce jeu ! J'ai tous les jours des swings (ndlr : variation de bankroll) de 2000 ou 3000 € au minimum. Alors, aller grinder à la chaine pour 1000 € par mois, ça serait trop dur !

Le joueur du samedi soir qui sort de boite avec 3 grammes dans chaque poche et qui pose 5000 € sur une table de poker online, ça relève de la légende urbaine ?

Cela n'existe malheureusement plus :( Il y a quelques années pourtant, c'était assez courant paraît-il. J'aurais aimé être là à ce moment !

Si demain tu te réveillais dans la peau d'un livetard, ton plus grand kif ça serait quoi ? Slowroller Basou pendant quatre minutes avec ta quinte flush royale, face à son carré d'As, ou bien faire l'avion pendant dix minutes autour de ta table après avoir suckout Clément Thumy et en hurlant en boucle : « Oh putain enculé, la quinte river papa, la quinte ! J'la sentais ! ».

Ahah, la deuxième, j'aimerais bien voir la tête que ferait Clem si on lui faisait ça !

Pour conclure, l’âme de SuperCaddy souhaite te poser une question : « Alex, je constate que mois après mois, ta progression au poker n'a d'égal que ta prise de poids. Alors dis-moi : la NL 200 kgs, c'est pour quand ? »

Erf, je ne connais pas de SuperCaddy. C'est qui ?

 

Credit photo : Tapis_Volant pour ClubPoker.net

Par Xewod - Publié dans : Interviews de Stars - Communauté : Poker fans
Ecrire un commentaire - Voir les 19 commentaires
Retour à l'accueil

  • : Suivez les trépidantes aventures d'un joueur de poker partant de zéro et ayant pour but ultime de participer aux World Series Of Poker à Las Vegas
  • Retour à la page d'accueil

Bonus Poker Rooms Legales

 

 

  Poker_Xtrem_Logo.JPG

 

 

 

Everest Poker Logo 4

 

Winamax Logo

 

party poker logo 4

 

chilipoker logo 4

 

Sojoo Logo2

Bric à Blog


http://www.wikio.frAdd to Technorati Favoritesonline counterPageRank Actuel

Recherche

Dico du Poker

Calendrier

Septembre 2014
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
<< < > >>
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés