Je créé mon blog poker #007 : Nori

Publié le par Xewod

norii.jpgLe blog que je vous présente aujourd'hui, est celui d'un jeune homme que j'ai déjà eu l'occasion de rencontrer. Il s'agit de celui de Julien « Nori » Labussière.

Nori est une des figures emblématiques du zoo sur le Club Poker, un garçon au visage juvénile qui semble tout droit sorti de l'adolescence et qui oscille toujours entre 2 ème, 3 ème et 4 ème degré lors de ses interventions.

En septembre dernier, j'enfilais pour la 1 ère fois mon costume de GO poker live. Direction Marrakech et organisation du déplacement de 35 joueurs du Club Poker sur invitation de Roger Hairabedian et du casino Essaadi. Une organisation lourde qui m'avait demandé beaucoup de temps, entre sélection des partants, gestion des désistements, composition des chambres, mise en place des navettes, management du groupe sur place et j'en passe.

35 joueurs et 35 personnalités différentes. Nori était du voyage. Dans un 1 er temps partant, il avait ensuite renoncé, puis était revenu sur sa décision. La veille du départ, il n'avait toujours pas de passeport...

Je découvre alors un jeune homme timide et énigmatique, loin de l'image qu'il projette sur le Club Poker. Nori ne semble pas facilement à l'aise avec les gens qu'ils ne connaît pas, mais n'en reste pas moins capable de toutes les folies une fois la glace brisée. Il sera d'ailleurs sur place, au centre d'un épisode devenu quasi-mythique dans la pokersphère. Mais comme on le dira plus tard, tout ce qui s'est passé à Marrakech doit rester à Marrakech !

Quelques jours auparavant il avait été invité par le groupe Partouche lors de la finale du PPT en récompense du temps passé et de son volume de jeu sur la poker room du groupe. Une finale Cannoise où il s'illustrera en terminant en 21 ème position pour 23 200 € de gains. A son retour du Maroc, il signera un contrat de sponsoring avec le célèbre casinotier qui lui permettra de jouer les plus beaux tournois du circuit européen et d'avoir en point de mire en juin prochain les WSOP.

A ce moment là, le rêve s'enclenche... Lui le réservé peu enclin aux sollicitations médiatiques, se retrouve intégré à une team aux côtés de personnages haut en couleurs tel qu'Antonin Teisseire et Alain Roy. Malheureusement, malgré le talent reconnu du jeune homme, il ne réalisera pas de performances significatives. Au contraire, il sera très souvent éliminé lors du day 1 des tournois auxquels il participera suite à des bad beats.

Dans un 1 er post sans concessions sur le blog qu'il vient de créer, on peut lire la frustration qui l'habite. Il sera donc très interessant de suivre à travers ses écrits la suite du parcours de ce joueur néo-pro si différent des autres. Pour se rendre sur son blog, c'est par-ici.

Publié dans Blogging management

Commenter cet article

du Coyote 20/04/2010 09:23



Avoir envie de montrer ses valeurs et ne pas réussir doit être très frustrant mais une année c'est court.