Blog Poker # 1 en France

Mercredi 9 novembre 3 09 /11 /Nov 06:39

carapate-1978-06-g.jpg

Le temps est venu de faire un 2ème compte rendu de mes FCOOP. Autant appeler un chat un chat : pour le moment, c’est la grosse merdasse !

Je vous avais laissé en ayant bust sur deux paires de 99 lors de mes deux 1ers events. Depuis, j’ai joué cinq events. Pas un seul ITM ! Pire, jamais je n’ai réussi à monter un stack. Encore plus pathétique, j’ai rarement passé la 1ère heure de jeu.

Moi l’ex-néo Mister Good Run, j’ai à nouveau endossé mon costume de Pierre Richard. Celui qui m’a tant fait de mal psychologiquement par le passé. Celui qui vous laisse croire que vous allez remporter le coup, et PAF la river ! Celui, qui vous rappelle que ce jeu, s’il peut être générateur de sensations uniques et inoubliables, à trop souvent pour vocation de vous envoyer de bonnes tartes dans la gueule.

2 novembre, Event 4 (100 € 4MAX) : a priori, pas mon format de prédilection pour ce tournoi qui promettait d’être le plus agressif durant cette quinzaine. Une pression permanente qui laisse que très peu de temps pour respirer. Comme lors de tournois précédents, je ne touche rien. Pas une paire en main, pas une paire au flop, pas un tirage, pas un bluff qui passe, rien ! Je ne me décourage pas pour autant. Au bout de 45 minutes de jeu, je me dis que j’ai bien fait d’attendre… Je vois enfin une paire. JJ en BB (youpi) ! Raise de la SB, 3Bet de ma part, 4Bet de la sienne. Bim, bam, boom, all-in. Le joueur a QQ. Avec un stack peu conséquent et sur un format aussi agressif, la confrontation est inévitable. Je suis mal tombé. Next !

3 novembre, Event 5 (50 € Rebuy - 6MAX) : un tournoi dont j’ai assez peu de souvenirs. Si ce n’est que j’ai une fois de plus souffert sans jeu. Souvent suckout à la river, je survivrai pourtant prêt de 3 heures dans ce tournoi. Alors que je suis short-stack de la table, un joueur ouvre au bouton, je suis en big-blind et trouve A8s. Allez hop, l’heure d’envoyer la couscoussière pour ce qui devait être ma 2ème meilleure main de départ en 3 heures. Callé par KQ. Queen au flop. Next !

5 novembre, Event 7  (100 € - Shootout Turbo) : enfin un tournoi turbo ! A vrai dire, pour avoir beaucoup pratiqué le format turbo, je pense avoir ma chance dans cet event. Qui dit turbo, dit aussi variance plus importante. Bien que je ne crois pas aux cycles, c’était une bonne occaz’ pour espérer que la chatte pointe enfin le bout de son museau. Eh ben non, 4 minutes après le début du tournoi, je suis déjà OUT !  Un joueur limp UTG, le joueur au cut-off raise. Au bouton, je décide de just call, avec 7-8 de cœur. Le limpeur suit. Flop : AJ de cœur et un 7. Le genre de flop où on sait d’avance que ça risque de voler, d’autant plus sur un format SNG turbo. Le limpeur check, le relanceur préflop Cbet, j’attaque le tirage en le raisant. Le limpeur me min-raise hors de position, l’autre joueur sort du coup, je just call et décide de voir la turn. Turn : 8. Double paire + tirage couleur. Le limpeur donk bet et je lui envoie mon tapis. Il call, il a AJ, je ne touche pas la rivière.  Pas spécialement certain de mon play. Mais bon, j’ai souvent vu ces limpeurs faire ce genre de move avec juste l’AS. Et puis, entre la taille du pot, ma potentielle fold equity quand j’envoie mon tapis et l’équité de ma main avant la river, je pense qu’il est assez difficile que je ne me retrouve pas all-in au turn dans un winner take all. Next !

6 novembre, Event 8 (300 € - 9MAX) : le 2ème plus bel event des FCOOP. La table s’annonce compliquée avec Mo La Barre, Tiltiana (très bons joueurs réguliers de PS.fr) et plusieurs étrangers. 1ère main Mo La Barre, raise au bouton. La small blind call. En big blind, j’ouvre KQs. Je décide de 3Bet. Mo me min-4Bet. La small blind fold. Assez révélateur d’un manque de confiance, je just call OOP avec une main toujours difficile à manier hors de position. En temps normal, sachant que Mo est un joueur agressif j’aurais très certainement opté pour un 5Bet (ou éventuellement un fold) avec tant de profondeur. Baby flop avec un tirage backdoor flush pour moi : il CBet. Je fold ! Là encore, je manque clairement d’agressivité. Bien dans ma tête, j’aurais tenté de l’outplayer en le check-raisant. Bon pas grave, je me dis alors. Peu de jetons perdus après tout. Quand on est en mode calling-station, on trouve toujours de bonnes raisons de justifier ses pertes de jetons ^^

Quelques mains plus tard, je trouve QQ. Wow, ma meilleure main en une semaine de FCOOP ! Le joueur à ma droite en début parole relance, je le 3Bet, il call. Flop T67 rainbow. Il donk bet, je just call, pour le garder dans le coup et ne pas spécialement faire grossir le pot. Turn : un anodin 2 qui fait juste rentrer le tirage à cœur. Il donk bet à nouveau, je décide cependant de le raise pour value contre une top paire au flop. Il re-raise tout petit petit, j’ai quasi rien à ajouter. River : 3 de carreau. Il bet 2/3 pot. Aie aie aie ! Aucune info sur le joueur. 3 barrels bluff ? AT, KT ? 45 ? 67 ? JJ ? A vrai dire, je sais qu’un bon joueur, va souvent attaquer son brelan dans ce spot. Sachant que les chances que j’ai une over-paire dans un pot 3bet en début de parole sont grandes. Ma tête allume alors les warnings et m’ordonne de ne pas caller en me disant « Chris, il a brelan. Chris, putain fais pas le con, tu le sais ! ». Pourtant, après de longues secondes, mon doigt, lui, opte pour le fish call.  Il peut alors me montrer TT pour brelan max. Il ne me reste alors plus que 6200 jetons sur les 20 000 du départ. Habituellement, je suis tout à fait capable de jeter mes cartes dans ce genre de spots. Là, après une semaine de frustration sans jeu, je n’ai pas eu la force de le faire. Le reste de mon tournoi sera de la merde, en mode survie-spectateur. Je suis blasé ! Je bust au 2ème break en tentant de resteal avec un miraculeux AJ. Un joueur dans les blindes se réveille avec KK. Next !

7 novembre, Event 9 (100 € - KO) : un tournoi lors duquel, je tente de limiter la variance en jouant mes cartes. Mais bon comme d’hab, pas de jeu. J’arrive cependant à atteindre le 1er break avec le stack de départ en chippant un coup par ci par là. Les minutes passent, je ne joue pas beaucoup, montre une image sérieuse. Mes rares relances sont 3bet, je lâche préflop. Puis un joueur raise au cut-off, je 3bet au bouton avec KQh. Il call. Flop : AhQ6. Je CBet, il m’envoie son tapis plus imposant que le mien dans la bouche. Je fold. Je finirai par pousser mon tapis avec 88 un peu avant le 2ème break, callé par un joueur en fin de parole avec JJ. Le plus insipide des tournois de ces FCOOP vient de prendre fin. Next !

Voilà donc comment se termine ce 2ème compte-rendu. Une semaine de FCOOP où rien n’a été : pas de jeu, quelques plays dégelasses ^^, des rencontres, des suckouts, et aucun chattage. Dans les autres tournois, c’est la même histoire, je suis en chute libre. Malgré tout ça, j’ai eu la bonne idée de staker un joueur qui a fait une superbe performance lors de l’event 8 (tournoi à 300 €). J’ai vécu son tournoi jusqu’au bout de la nuit. Mes FCOOP sont remboursés. Espérons que les jours qui viennent, mes stakers auront la joie de vivre les mêmes émotions. A suivre…

Par Xewod - Publié dans : Humeur - Communauté : Poker en ligne
Ecrire un commentaire - Voir les 13 commentaires
Retour à l'accueil

  • : Suivez les trépidantes aventures d'un joueur de poker partant de zéro et ayant pour but ultime de participer aux World Series Of Poker à Las Vegas
  • Retour à la page d'accueil

Bonus Poker Rooms Legales

 

 

  Poker_Xtrem_Logo.JPG

 

 

 

Everest Poker Logo 4

 

Winamax Logo

 

party poker logo 4

 

chilipoker logo 4

 

Sojoo Logo2

Bric à Blog


http://www.wikio.frAdd to Technorati Favoritesonline counterPageRank Actuel

Recherche

Dico du Poker

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés