Mon coaching : premiers pas et programme

Publié le par Xewod

Coaching_Xewod.jpg

Après avoir annoncé il y a deux semaines, que j'allais me faire coacher par Jessy aka jm.optimise, vous avez été assez nombreux en aparté à me demander si notre collaboration avait commencée.

En fait, j'ai débuté depuis le tout début janvier. Ne voulant pas me mettre trop de pression, j'ai joué dans mon coin sous l'œil aguerri de Jessy. Avant de vous parler du programme que mon coach m'a concocté pour les mois à venir, je vais donc vous parler de ces quelques jours que je viens de passer à jouer.

Tout d'abord, Jessy m'a demandé de me poser sur deux tables de NL10 du réseau Ongame. Ayant connaissance de mes mains, il m'a laissé faire durant une bonne heure. Puis, m'a demandé d'arrêter. S'en est suivit une longue conversation téléphonique de plusieurs heures !

L'homme me dévoile mes leaks (points faibles) et m'enseigne les spécificités du jeu short-handed, mais me dit aussi que j'ai clairement le niveau pour jouer bien plus haut... cool ! Il note surtout que mon jeu révèle un vrai manque de confiance. Je lui rétorque que c'est clairement le fruit de mois de bad-beat qui m'ont été insupportables. Très patient, il répond à toutes mes questions. Sa compréhension du jeu m'interloque ! Il est capable d'analyser tellement facilement chaque phase d'une main et de l'expliquer.

Au sortir de cette discussion de plusieurs heures, je me sens paré ! Seulement voilà, la suite sera cauchemardesque, j'enchaine alors les sessions et les caves perdues. En contact très régulier avec Jessy qui vient régulièrement me voir jouer, celui-ci me parle de variance, que ce n'est pas important, que je suis là pour apprendre et que le vent va tourner ! Dans ma tête le doute commence à s'installer très sérieusement : après 4500 mains, je perds déjà 14 caves !

Nouvelle longue discussion téléphonique, celui-ci me dit qu'à mon niveau tout réside dans la confiance que je peux avoir en moi, en mon jeu et de ma capacité à accepter la variance. Que je n'ai toujours pas réussi à adopter la « optimiste-attitude » et que si je veux devenir un joueur gagnant en cash-game il va falloir que cela change. En gros : que j'arrête de pleurnicher comme une fillette une bonne fois pour toute !

Après cet échange, il s'installe sur quatre tables de NL10 et réalise une vidéo. Après moins de trente minutes de jeu, il est déjà gagnant de plusieurs caves. Il m'envoie la vidéo que je regarde avec beaucoup d'intérêt. Rien à signaler au niveau de la range des mains de départ, c'est conforme à ce qu'il m'a conseillé. C'est sur le jeu post-flop que la différence se fait : son jeu dégage une vraie force. Après trois ou quatre visionnages consécutifs, je sens clairement que les choses se mettent en place dans ma tête, j'arrive à mettre des actions de jeu sur des mots.

Cette fois, je me sens requinqué, je m'auto-analyse et comprends enfin ce qui cloche dans mon mental. Je repars donc au combat le couteau entre les dents, avec beaucoup plus de confiance et beaucoup moins de stress et d'émotivité. Je m'adapte aux joueurs de la limite, les pots remportés s'enchainent et je me sens de mieux en mieux.

Tout n'est clairement pas parfait, mais je contrôle de mieux en mieux le tilt et réussis à monter des stacks conséquents. Seule ombre au tableau, j'en veux encore toujours trop et me casse parfois la gueule, alors que je sais pertinemment que le mieux est souvent l'ennemi du bien. Exemple concret : Aux alentours de la 6000ème main et après avoir monté un stack de 90 €, je veux absolument destacker le dernier joueur à table en head's-up. Ridicule raison d'ego en réalité ! Je quitterai la table quasi-destacké face à un joueur qui me dominera largement et tout les efforts produits ou presque seront réduits à néant. L'arroseur-arrosé ! Après cette belle claque, je garde cependant le moral et ai largement conscience de mes défauts et me promets de les corriger à l'avenir.

Depuis, la remontée est assez spectaculaire. Je grind de manière très sereine et réussis même à contrôler cette petit voix pernicieuse qui me dit d'appuyer sur le bouton call à la river alors que mon brelan floppé est clairement battu. Après 8393 mains, je suis positif de 105.49 €, soit une bonne dizaine de caves ou 12.5 big blinds pour 100 mains. 25 caves de reprises en 4000 mains...

Maintenant que je vous ai parlé de cette 1ère semaine de grind, je vais donc vous faire part du programme à venir.

Tout d'abord l'idée est de me poser sur la NL30 et 4 tables pour 40 000 mains par mois et 4 big blinds pour 100 mains. Je suis encore pour le moment en rodage en NL10, j'attaquerai cette limite au retour de Jessy des Bahamas dans une dizaine de jour. Dès la mi-février, j'espère partir à la conquête de la NL50, puis la NL100 à la mi-mars. Projet ambitieux, je vous l'accorde, mais j'adopte dès aujourd'hui un style de jeu loose-aggro qui doit me permettre de m'y installer. Côté bankroll management, j'y reviendrai dans le prochain post.

En parallèle et pour casser la routine, je vais jouer 5 tournois rebuy à 5 € par semaine sur le réseau Ongame (le formule 5000 de 20H15), ainsi que 5 sats rebuy à 5 € pour le Super 9 du soir (tournoi à 50 € et 10 000 € garantis). Je suis et je pense que je resterai toujours un joueur de tournoi, j'aime la compétition et l'adrénaline qui en découle. Faire une perf serait une cerise sur le gâteau !

Pour le moment, j'ai joué uniquement 2 tournois à 5 € rebuy pour 2 ITM (tout juste remboursé). Ainsi qu'un sat pour le Super9 sur lequel je me suis qualifié. Lors du tournoi, j'ai échoué à quelques encablures de l'ITM.

Côté technique, j'ai décidé sur les conseils de Jessy de migrer sur la réseau Ongame et plus particulièrement sur EurosportPoker. Je m'y adapte au fur et à mesure. Seul hic : pour le moment le PC portable que j'utilise est vraiment trop peu puissant pour que je puisse jouer sur plus de deux tables. Je vais donc, les jours à venir, jouer sur une tour afin de pouvoir ouvrir les quatre tables prévues dans le programme.

J'en conclus donc avec ce 1er post sur ce coaching qui débute à peine et dont je ressens déjà les nombreux bienfaits. À suivre...


Grpah_8393H.png

Publié dans Divers

Commenter cet article

Kof 12/01/2011 10:07



@Christophe : Jessy fait ça gracieusement mais il choisi lui même les gens qu'il coatch 



christophe 11/01/2011 22:51



je viens de decouvrir ce blog et cet article, tres interessant, mais peut on avoir une idée des tarifs de coaching ?



Rednoise 11/01/2011 15:28



C'est quoi ton nick sur Eurosport?



jmoptimise 10/01/2011 21:53



Un plein de confiance, une dose de technique, zen et encore zen dans les runs (bons ou mauvais) et le long terme paiera  !!!


GG ;)


ps : Suis content que tu ais commencé sur un bad run !


ps2 : Je diffuserai des vidéos petites limites un de ces jours ;)



debuquet 10/01/2011 15:34



la vidéo, la vidéo, la vidéo