Sunday Surprise : Space Butchers

Publié le par Xewod

Bouchers.jpg

« Dis tonton, tu le connais Patrick Bruel ? ». Voilà ce que me demandais ma petite-nièce de cinq ans, quand elle a aperçu le logiciel Winamax ouvert sur mon notebook la semaine dernière. Comme quoi « L'important ce ne sont pas les pubs, c'est comment elles vous rentrent dans le crâne ».

Hier soir, tout comme le mari de Madame Michu, je décide de succomber à l'appel interstellaire de Patrick et de m'aligner sur le « Sunday Surprise », tournoi star dominical de Winamax. Comme lui, je me dis que j'aurais peut-être la chance pour dix euros, d'en gagner plus de 7000 et de m'envoler en l'air dans un vieux coucou russe aux côtés d'un pilote de l'ex-armée rouge empestant la vodka. Enivrant, non ?

Premier constat : les 4813 joueurs alignés sur la ligne de départ ne suffisent pas à atteindre la garantie de 50 000 €. Cool ! Une fois la partie commencée, je comprends vite que Winamax pourrait décerner en parallèle de la dotation diffusée haut et fort sur tous les écrans de France et de Navarre, le diplôme de meilleur ouvrier-boucher de France. La faute au mari de Madame Michu justement. Lui débute sa journée le lendemain matin à 7h30... alors : « circulez, y'a rien à voir et gare aux éclaboussures ! ».

Peu importe, hier soir j'avais les boutons « push & call » aiguisés comme des feuilles; de boucher bien sûr. Durant la 1ère heure, je repère à ma table un valeureux combattant semblant croire dur comme fer que l'important ce ne sont pas les cartes. Malheureusement pour lui son épée en plastique prendra l'eau, quand coup sur coup, elle dût faire face à deux de mes calls de l'espace river avec les 3èmes et 4 èmes paires du board (ninja). Encore un qui n'aura pas son C.A.P !

Le 1er étage de la fusée est lancé, me voici installé parmi les trois-cent 1ers du tournoi. Puis j'intègre le TOP 100, que je ne quitterai plus. Au 2ème break, je pointe même en 15ème position alors que 802 rescapés échappent au désossage collectif. Rapidement (comprendre un minute au retour du break), c'est déjà l'heure de l'ITM. Je suis 4ème sur 708. Je suis alors à deux doigts de chercher dans les pages blanches Moscovites le numéro de téléphone de la veuve de Youri Gagarine pour lui demander qu'elle me cède la tenue de son illustre mari.

Aussi vif qu'un ouvrier à la chaine de chez Charal, je suis en route pour faire les les trois-huit. C'est alors que Garrincho (sponsorisé Everest Poker) arrive à ma droite et déballe sa tronçonneuse dernier cri ! Avec lui pas de quartier : ça décapite à tout va ! Il relance 9.9 mains sur 10 à tapis. À côté de lui je passe pour un artisan qui aime le travail bien fait, alors qu'il s'installe en tête du tournoi avec près de trois fois le tapis du second. L'homme vise clairement la victoire, les étoiles, et ne s'encombre pas de détails. D'autant plus que sa lecture de sabot est impressionnante. J'arriverai pourtant à doubler sur lui et à remporter les deux ou trois mains que nous jouerons l'un contre l'autre. Finalement le barbare sera déplacé sur une autre table au bout d'une heure environ et sera sommé de commettre ses atrocités sous d'autres cieux ... je me crois alors sauvé !

La montée des blinds et les 10 BB de moyenne qui l'accompagne est telle, que ne pas jouer trois mains vous fait passer d'une très situation confortable à celle d'hyper short-stack. J'exagère à peine ! C'est alors l'heure d'achever la bête peu après le 4ème break. Obligé de caller un all-in avec A8s et une blind et demi, je ne me fais guère d'illusion... Je termine en 37ème position et empoche les 110 € qui vont avec. Assommé et mis au frigo, le coup du lapin est dur à encaisser !

Publié dans Divers

Commenter cet article

Xewod 17/10/2010 22:45



Merci à tous... Next time (ou pas)



Fabien Perrot 17/10/2010 20:32



Vraiment sympa ton récis, j'adore!


 



vivien 12/10/2010 18:18



present aussi sur le sunday surprise effectivement grosse boucherie ,réussi a tenir 2h a une trentaine de place des payer... sorti 870eme je crois : tout le monde se couche moi en BB la SB me
relance, tapis pour moi avec A8 a carreau contre K5, quinte de l'esapce pour lui avec le 5 !!! j'été au bout du rouleau mais 5 main jouable en 2H dur...


ps : désolé pour l'orthographe !



stefal 11/10/2010 16:42



J'y ai crû pendant un bon moment. très beau récit, on en redemande.



marcico4 11/10/2010 13:58



Belle perf. quand même Chris !!! moi aussi j'y étais hier soir mais j'ai juste fait de la figuration