Interview star du poker #005 (Part1) : Roger "Terminator" Hairabedian

Publié le par Super Caddy

Roger Hairabedian est un personnage atypique dans le paysage du poker français. Unique diront même certains.

Roger fait en tout cas énormément parler de lui en ce moment. Il a en effet participé récemment au Chili Poker Cash-game Challenge, évènement qui a réuni quelques uns des meilleurs joueurs français autour d’une même table, le tout avec une cave minimale de 10 000 euros.

Après que Roger ait porté l’essentiel du spectacle sur ses épaules durant cet évènement, de nombreuses critiques lui ont été portées sur la communauté online, la faute à un style de jeu jugé particulièrement atypique par certains. Roger a donc lancé aux joueurs français un défi qui fait couler beaucoup d’encre en ce moment : l’affronter en tête à tête avec des caves pouvant varier entre 3 000 € et 10 000 €, soit en No Limit Hold’Em, soit en Pot Limit Omaha.

J’ai eu l’occasion de m’entretenir avec Roger 2 heures avant le début de ce challenge. Une conversation particulièrement sympathique avec un personnage qui l’est tout autant. Peu avant le début de l’entretien, Roger me confiait en riant : « Sur Club Poker, ça va faire pas mal de remue-ménage. »

Roger, tu as récemment lancé aux joueurs français un challenge qui fait beaucoup parler. Ce challenge s’apprête à commencer je crois ?

En effet. Je viens juste d’arriver à l’hôtel et je m’apprête à partir pour le Cercle Clichy Montmartre.

Les premiers joueurs qui ont répondu à ton défi sont donc Rui Cao et Alexandre Luneau.

Eh bien oui. Je connais Rui Cao puisqu’il a participé avec moi au Chili Poker Cash-game Challenge. En revanche je ne connais pas Alexandre Luneau.

Es-tu toujours aussi confiant ?

Eh bien oui. Quand on joue au poker depuis des années, ce n’est pas une partie de plus ou de moins qui va changer quelque chose (rires). Malheureusement on peut perdre bien sûr, mais bon…

Comme je l’ai dit sur un blog, j’ai tout à perdre. C’est soit je gagne quelques dollars de plus, soit c’est David et Goliath.

C’est plutôt une question d’orgueil ce challenge finalement ?

Non…tout cela est parti d’une discussion avec des amis. Certains m’ont dit que mon jeu était critiqué par certains et qu’en réponse, je pourrais leur proposer un défi. Maintenant je ne peux plus reculer et je suis obligé d’y aller (rires).

Tout cela s’est donc fait très simplement ?

Oui oui, très simplement dans le cadre d’une discussion amicale. Un ami ne comprenait pas pourquoi je n’étais pas encore sponsorisé. Je lui ai répondu : « Peut-être parce que je joue mal tout simplement » (rires). « S’ils disent que je joue mal en cash game, eh bien ils n’ont qu’à venir m’affronter… ». Je n’aurais jamais imaginé que ça prendrait de telles proportions. Mais c’est bien tout ça. Il y a de l’engouement…

Ce gros buzz sur Internet, c’est aussi une bonne publicité pour le site vous venez de lancer : jpg-poker.

Oui. C’est un ami qui m’a proposé de m’associer à la création de ce site. On verra bien ce que ça va donner. Je ne m’en occupe pas directement et ce n’est pas ma première activité.

J’aurais préféré que le site ait un autre nom. J’avais personnellement pensé à big-roger.fr. Avec un nom comme ça l’engouement existerait déjà.

C’est une manière peut-être de bénéficier du développement du poker en France ?

Oui je suis content que beaucoup de gens s’intéressent aujourd’hui au poker. Ce succès devrait encore bien durer pendant une décennie. J’ai la chance de faire partie de l’élite du poker et, pour moi, c’est quelque chose de formidable parce qu’il ne faut pas oublier que j’ai mangé mon pain noir avant d’arriver au haut niveau. Les jeunes ont parfois tendance à penser que les choses sont trop faciles.

Tes difficultés quand tu t'es lancé justement, tu peux nous en parler un peu ?

Eh bien j’ai tout connu : les difficultés financières…etc. J’ai une famille à charge, 3 enfants. Il a fallu que je m’occupe d’eux en parallèle de ma carrière et que je prépare leur avenir. Avec de telles responsabilités, on ne joue pas toujours l’esprit libre…

Aujourd’hui, les jeunes n’ont pas le même regard. Quand on regarde les tables finales des EPT, on ne voit que des jeunes. Ils sont quasiment tous qualifiés par PokerStars. Les gens de ma génération vont peu sur Internet et ne connaissent pas PokerStars. Si c’était le cas, je pense d’ailleurs que les tables finales auraient une autre physionomie et qu’on y trouverait plus de gens de mon âge.

A ce sujet justement, tu as eu l’occasion récemment d’exprimer ton regret de ne voir que 10% des joueurs récompensés dans les grands tournois.

Oui. Je suis en train de réfléchir à un nouveau type de structure. J’ai un peu exagéré quand j’ai évoqué la possibilité de récompenser 50% des joueurs mais je pense qu’on pourra atteindre 25%.

Je trouve dommage qu’une seule personne soit véritablement récompensée au détriment des autres. Par exemple, sur un tournoi de 1 000 joueurs, quand le premier touche 2,2 millions de gains, on peut envisager de ne lui attribuer que 1,5 millions de gains et de récompenser 200 ou 300 joueurs de plus.

Et puis je crois que pour l’avenir des tournois, il vaut mieux récompenser davantage de joueurs pour que ces derniers puissent s’autofinancer. Sinon le poker devient du loto. Sur les Sit n Go sur Internet, on récompense bien 1/3 des participants. C’est ce principe que je veux reproduire.

Cela m’a valu d’être moqué par certains qui ont considéré : « Avec Roger, c’est remboursé ou rien » (rires). Ce n’est pas exactement le concept. Je pense qu’on pourrait attribuer 50% du prizepool aux 15-20 premiers joueurs, puis 50% aux autres joueurs atteignant les places payées.

Pour le jeune joueur qui arrive d’Internet, qui a joué 5 tournois à 10$ pour en arriver là ou qui a du trimer, qui peut-être parfois a utilisé la carte bleue des parents, je pense qu’il serait heureux de revenir avec un gain intéressant. En plus cela donnerait au poker une meilleure image. Aujourd’hui les parents doivent surtout avoir peur du poker quand leurs enfants leur en parlent. Si pour certains c’est une chance, c’est aussi un fléau pour d’autres. Quand vous voyez des petits jeunes qui lâchent leurs études pour jouer au poker parce que ça leur semble facile, c’est parfois aux dépens de leur avenir.

Le poker sur Internet justement, tu y es complètement fermé ?

Je n’encourage pas le jeu sur Internet pour plusieurs raisons. D’abord je ne fais pas partie de cette génération. Mais surtout, pour moi, le poker doit être une discipline vivante : aller voir des gens, faire des rencontres, discuter, mais pas rester entre 4 murs derrière un écran d’ordinateur. Le live est de mon point de vue beaucoup plus enrichissant que le net.

En ce sens, pour quelqu’un qui a des faiblesses psychologiques, Internet n’est pas à conseiller. En revanche, mettre 50 euros dans un tournoi à l’ACF, c’est faire une sortie, voir des gens…

Et pour ne parler que du niveau des joueurs, penses-tu réellement que le fait de jouer depuis 30 ans au poker en live soit aujourd’hui un avantage ? N’est-ce pas plutôt un inconvénient depuis quelques années alors que le jeu connaît une progression fulgurante et qu’il est nécessaire de s’adapter de plus en plus rapidement à cette évolution ?

En live on a plusieurs longueurs d’avance sur les joueurs d’Internet. Personnellement, j’ai longtemps joué au poker fermé. On faisait attention aux positions des joueurs, à leurs gestes…en résumé la lecture du personnage. Chaque personne a des petits défauts. Quand vous les avez repérés, c’est un énorme avantage.

Pour revenir à ma situation, faire un ou deux gros résultats ça peut être un hasard, mais quand on en réalise un certain nombre c’est simplement qu’on a un petit plus par rapport aux autres. Je l’attribue aux années que j’ai vécues dans le live. Je suis capable de lire les cartes des joueurs uniquement à la façon dont ils me parlent. Sur Internet, qu’est-ce que vous voulez évaluer en dehors des aspects purement techniques ? Les joueurs d’Internet qui arrivent en live manquent souvent de cette expérience au moment de prendre certaines décisions.

Maintenant en ce qui me concerne je n’ai plus aucun stress quand je joue. Durant certains coups en tournoi, le coup se joue presque seul. C’est de la routine. Je ne voudrais pas décourager les joueurs d’aujourd’hui, qui sont presque tous sur Internet, mais pour moi, Internet est vraiment un fléau pour les jeunes. Qu’ils s’y amusent un petit peu, comme ils joueraient à une Playstation…mais passer 10, 12 ou 15 heures dessus, avec toutes ces publicités... Les profits réalisés par les rooms se font forcément au détriment des joueurs.Moi je fais des profits également, mais moi je travaille (rires).

Tu as eu l’occasion d’exprimer ton regret de ne pas être sponsorisé. Espéres-tu encore être sollicité prochainement ?

Cela va être inévitable, vu les proportions que tout cela prend actuellement. Mon personnage va intéresser. La publicité que je fais va également attirer. Bientôt un site va sûrement me contacter en me demandant si ça m’intéresse de jouer un peu online, parce que des joueurs aimeraient jouer contre moi…Mais bon, ça m’aurait fait plaisir d’être contacté avant et cela aurait été logique.

Certains vont me dire : « toi tu as les moyens de ne pas être sponsorisé ». Mais Dhorasoo, il aurait les moyens lui aussi de ne pas être sponsorisé. Et Bruel ? Pourquoi je cracherais dans la soupe moi ?

La suite de l'interview dans quelques jours.

Coverage live du défi de Roger sur JPG-Poker

Publié dans Interviews de Stars

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

diviciakos 10/08/2009 23:43

Pas mal de monde à critiqué son jeu au challenge chili poker mais à mon sens ce n'est pas lui qui a été le plus mauvais de la table, il n'a pas eu beaucoup de chance les fois où il a touché , aprés qu'il joue large l'aide aussi à être invisible les fois où il est max et son jeu m'a appris des choses , bien davantage que d'autres joueurs de la table, enfin je ne peux pas me permettre de critiquer étant donné mes compétences de débutant . Par contre je félicite Rui Cao qui a fourni un jeu magnifique ( c'est quand son interview ?? ) , du vrai poker et également Brice Cournut , qui a eu plus de jeu mais a ajouté du fun et sait optimiser ses mains au max, j'espére qu'ils recommenceront ou que d'autres rooms proposeront des trucs du même genre, je vois bien Roger dans un tournoi type National heads up par exemple :o) 

eiffel 10/08/2009 21:00

eh ben, avec Roger, il est gentil, supercaddy

Xewod 10/08/2009 20:03

Quand Super Caddy publie une interview de Roger, Over-blog dit "thank you so much"

misterhyde22 10/08/2009 19:23

Oh Dommage SuperCaddy ! ptdr

SuperCaddy 10/08/2009 19:17

Disons que je me vois mal rappeler Roger maintenant pour lui poser cette question lol