Back to brebis city ! (Part 2)

Publié le par Xewod

brebis blogHier je vous ai laissé alors que je venais de me faire éliminer du tournoi deepstack. Voici la suite des évènements :

Event # 3 : Alors que Rednoise est toujours en course dans le day 2 du tournoi deep stack, Mama913, Sharkfisher et moi-même nous attaquons au satellite pour le main event à 1650 €.

Ce tournoi dominical n'a pas attiré les foules, seuls 19 joueurs sont au rendez-vous pour deux tickets. Autant dire que l'exercice s'annonçait compliqué. La structure quant à elle était celle des tournois satellites que j'ai l'habitude de jouer en live : round de 20 min pour 5000 jetons au départ.

Assis autour d'une table au niveau assez faible, je n'entrerai jamais réellement dans la partie et déciderai de partir au coin flip préflop face à mon adversaire de gauche avec AK (ma 1 ère vraie main du tournoi), il montrera QQ. Un coin flip que je ne gagnerai pas et qui m'éliminera après deux heures de jeu environ aux alentours de la 12 ème place. Sharkfisher quant à lui avait déjà quitté le tournoi et Mama terminera 9 ème. Deçu comme après chaque élimination, j'invoque alors les dieux du poker afin qu'ils me distribuent de meilleures mains de départ et qu'ils me permettent de remporter quelques coin-flips de temps en temps !

Event # 6 : Le lendemain soir, nouveau tournoi satellite avec la même structure que la veille. Cette fois qualificatif pour le side event à 1100 €. Mama est à ma gauche, le niveau de cette table est correcte. Une fois encore je verrai très peu de jeu et subirai beaucoup de sur-relances de la part de Mama qui me feront mal tout au long de la partie. Comme la veille je me retrouve assez rapidement short-stack, surtout après avoir été suivi par un joueur qui ne voudra pas lâcher sa main de départ (8-5) jusqu'à la river et qui touchera sa double paire sur cette même river alors que j'étais bien devant depuis le début du coup. Avec 3 BB devant moi je fini par pousser sur une relance du bouton alors que je suis en big-blind. Le joueur que l'on appellera l'Irlandais entre nous (pas du fait de sa nationalité, mais parce qu'il portait une veste de jogging Ireland) m'élimine d'un tournoi qui ne restera pas dans les annales. Rednoise qui avait perdu un peu avant, décide alors de rentrer car fatigué. Je resterai aux côtés de Mama pour le soutenir. Il terminera à la 3 ème place du tournoi, alors qu'il y avait deux tickets à prendre. Consolation, il repart avec les 400 € destinés au 3 ème. Au rayon anecdotes : lors de ce tournoi nous nous sommes retrouvés avec Mama et Rednoise à la même table, le side pour lequel nous tentions de nous qualifier n'aura jamais lieu faute de joueurs.

Cash-Game : Le lendemain (mardi soir) alors que je m'apprête à jouer un nouveau satellite pour le main event (hors pack que j'avais l'intention de m'offrir), j'apprends en arrivant au casino qu'il est annulé par manque de joueurs. Assez déçu, je décide alors d'aller fumer une cigarette dans le patio du casino. Immédiatement, un visage me saute au yeux parmi les fumeurs occupant les lieux. Ce visage, j'arrive à mettre un nom dessus rapidement : il s'agit d'Habitrouge le blogger. Content de faire sa connaissance et après deux ou trois verres, je l'engrène, direction la 2/4 € en cash-game. Nous cavons au minimum, soit 100 € et nous retrouvons sur deux tables différentes. L'option choisie est clairement celui du jeu short stack face à des joueurs qui dispose devant eux de plus de 1000 € pour la plupart. Durant quelques mains j'observe la table. Le cash-game live n'est pas un jeu que j'affectionne particulièrement. En effet, il est plus proche de l'image d'Epinal que se font la plupart des gens des joueurs au sujet des joueurs de poker. Gamblers, mal élevés, ces joueurs sont des cousins très éloignés des joueurs de tournois qui s'apparentent quant à eux beaucoup plus à des compétiteurs. Les relances préflop n'ont rien de standard, il faut compter pas moins de 8 BB pour rentrer dans un coup soit plus de 30 € et quasiment toute la table qui suit. 

Je gagnerai un 1 er pot et une cinquantaine d'euros. Puis alors que je m'étais absenté de la table pour manger un pannini lorsque que je m'assoie je découvre les AA en milieu de parole. Je décide alors de relancer à 40 € tout comme eux. Cinq joueurs me callent, je me dit alors que ma paire d'AS ne vaut plus grand chose. Mais miracle au flop apparaît : AKx. J'ajoute alors au pot 50 €. Un joueur me suit. Je le place alors sur KK ou AK et me dit que le spot est idéal.

Le turn apporte une carte sans valeur, je pousse alors mes 60 € restants. Une fois encore je suis suivi par le joueur à qui j'étais opposé. Nous retournons nos cartes, il montre J-10 ! Je comprends alors qu'il me suit depuis le début dans l'espoir de toucher une quinte ventrale. Et puis la river tombe...Et là malheur, le croupier découvre une Dame ! Je viens de perdre l'intégralité de mon tapis face à un joueur qui m'a suivi jusqu'au bout du monde pour un tirage ventral. Je suis dégoûté, je quitte la table et passe voir HabitRouge à la sienne. Bénéficiaire de 150 €, il décide de la quitter et de me suivre afin de fumer une dernière cigarette. Dehors je retrouve le joueur qui venait de me craquer mon brelan d'AS et qui me fait comprendre que pour lui le poker ce n'est pas une question de cotes, mais de taille de tapis. Et vu que le mien n'était pas très imposant, au pire ce coup lui aurait coûté 150 €. Un joueur qui m'avoue ne quasiment avoir jamais joué en tournoi car il s'ennuie ! Suite à cet épisode, je pense que j'ai mis une croix définitive dans ma tête à toute partie de cash-game live. Une fois encore, je suis rentré à l'hôtel très déçu et très touché par ce bad-beat !

Sit'nGO privé : Le lendemain alors que les satellites sont à nouveau annulés, nous décidons avec Mama et Rednoise de nous joindre à l'équipe de croupiers-floors de l'open pour disputer un SnG privé à l'hôtel. Une partie à 20 € au format double chance. Alors que Mama est en mode gambler et sortira rapidement du tournoi après avoir utilisé ses deux jokers, Rednoise et moi-même décidons de la jouer serrure face à cette équipe de sympathique professionnels. Un bonheur d'ailleurs de jouer avec des dealers, moi qui suis gauche comme pas possible, je n'ai pas eu besoin de me ridiculiser à brasser et distribuer les cartes. 

Toujours est-il que le niveau était assez loose et faible et que je me voyais ben remporter ce SnG. Mais une fois encore madame la chance en a décidé autrement. En effet alors que je sur-relance avec KK le relanceur initial, celui-ci décide de me caller. Nous nous retrouvons tous les deux à tapis. Mes KK sont opposés à A5. Un board miraculeux me fera perdre le coup suite à un runner-runner qui fera fera quinte ventrale river. A ce moment précis je regarde Rednoise qui était à ma droite... j'imagine toute la désillusion qu'il a pu lire das mes yeux. Ce ne sont pas les 20 € de perdus qui me posent problème, mais ce manque de chance récurrent dont je fais l'obget depuis un bon moment. Les jours se suivent et se ressemblent, je pars une nouvelle fois me coucher la tête basse, alors que les autres enchainent sur une nouvelle partie que je n'ai pas souhaiter jouer.

30 + 10 € à Gruissan : Ce jeudi, nous apprenons que le casino de Gruissan situé à environ 60 km organise son tournoi hebdomadaire à 30 + 10 €. Nous tentons alors de reserver notre place via internet, mais malheureusement nous apprenons qu'il est complet (cappé à 120 joueurs). Têtu, je convaincs mes acolytes de tout de même nous y rendre afin de jouer la carte des désistements. Bien m'en a pris puisque finalement arrivés bien en avance, nous serons les 1 ers inscrits sur la liste d'attente et prendrons la place des absents dans un tournoi qui avait débuté depuis une petite demi-heure.

Ce casino tout près de Narbonne nous laisse immédiatement une impression étrange. Le matériel est vieillot, les croupiers sont approximatifs, les joueurs ont un niveau très faible, la structure est une véritable boucherie et les organisateurs n'hésitent pas à modifier les palliers à leur gré. Ainsi, après une heure de jeu, plus de la moitié des 130 joueurs sont déjà sortis. Je suis spectateur de nombreux coups improbables. Surprise, "L'Irandais" qui m'avait sorti du tournoi au Cap d'Agde est également présent, il me dit qu'il est un habitué des lieux et à déjà remporté ce tournoi. Je rencontre également Enka un ami de Marc "Locsta" Inizan, un jeune Nantais vivant depuis quelques temps dans la région et qui m'avoue être fan de mon blog et de mon travail. Je suis flatté !

Au niveau de jeu, pas grand chose à me mettre sous la dent, une fois encore je joue short-stack puis décide de sur-relancer à tapis avec AQ un joueur qui était très actif à la table. Il me call et retourne AJ. Très marqué par les bad-beats des journées précédentes, je m'attends au pire alors que le croupier dévoile le board. Jusqu'à un J river ! Focalisé sur cette dernière carte, je crois un instant être éliminé avant de me rendre compte, que cette carte m'apporte une quinte river. Un vrai soulagement de remporter ce 70-30. Depuis le début de cette aventure dans le sud de la France il s'agit alors de ma 1 ère confrontation préflop remportée.

Déplacé de table, je me retrouve deux places à la gauche de Mama913, qui lui écrase tout sur son passage. Fait assez drôle, à aucun moment il ne remarquera ma présence, ce n'est qu'à la pause que je lui annonce être à la même table que lui. La suite du tournoi ne sera pas fameuse pour moi, toujours en mal de jeu et rattrapé par la structure galopante, je finirai par pousser mon tapis avec J-10, payé par 77 qui tiendra. Je sors en 35 ème position.

Rednoise quant à lui réussi à accrocher la 1 ère place de l'ITM en terminant 18 ème. La structure de paiement insolite fait qu'il repart perdant du tournoi avec 36 € de gains pour 40 € investis. Mama, lui réussi dans un 1 er temps à atteindre la table finale. Avant de se retrouver à trois. Ironie du sort ses deux adversaires à ce moment précis se nomment "l'Irlandais" et Enka, les deux seuls joueurs que nous connaissions sur place et qui nous semblaient être au dessus du lot.

Finalement, Mama terminera 3 ème pour plus de 400 € de gains. Une très belle performance. L'ami "Irlandais" quant à lui remportera le tournoi et les 1100 € associés. De retour à plus de trois heures du matin, nous savons que nous allons devoir enchaîner dans quelques heures avec le tournoi à 66 € compris dans le package.

Event # 13 : Moins de douze heures après avoir quitté Gruissan, nous voici donc déjà autour de nouvelles tables de poker au Cap d'Agde. Peu de joueurs au rendez-vous une fois encore. Une vingtaine au total et deux tickets pour un autre satellite à 575 € qui sera joué le dimanche. Mes deux comparses avaient décidé de jouer ce tournoi en mode gambler. Pour ma part sachant que je n'avais pas encore performé, je décide de le jouer sérieusement. Je me retrouve assis à côté de Rednoise. Le début de mon tournoi sera assez calme, puis je connaîtrai un rush incroyable. AK à de nombreuses reprises, KK également, ainsi qu'une fois les AA. Je double dans un 1 er temps sur Rednoise. Je suis alors en mode "dezinguage à  tout va". J'élimine les joueurs les uns après les autres, mes bluffs 3 barrels passent et je les montre. Lorsque je setmine préflop, je touche mes brelans au flop, toute la chance que je n'ai pas eu ces derniers jours me tombe dessus le temps de ce tournoi satellite. Arrivé en table finale, je me rends compte que 7 des 10 joueurs sont amis et qu'ils viennent d'Avignon, je me dit alors que même si je suis chipleader, la tache s'annonce difficile. "L'Irlandais" est une fois encore présent à cette table, je l'élimine assez rapidement. Puis vint un flop contenant 3 carreaux lors d'une main que j'avais relancé préflop. Le joueur parlant avant moi ouvre, je décide de le relancer. J'ai l'AS de carreau en main et compte bien le faire coucher pensant qu'il attaque son tirage couleur inférieur. Mais, un joueuse en fin de parole qui était aussi impliquée dans le coup préflop pousse son tapis. Suivie par l'autre joueur qui pousse également son tapis et qui la couvrait. Je n'ai alors pas d'autres choix que de m'embarquer dans le coup au vue de la taille du pot et du montant que j'avais à ajouter. Les deux joueurs retournent alors tous les deux deux carreaux. Pas de carreau ni au turn, ni à la river. Je perds donc ce coup, mais mon tapis reste très confortable.

Puis nous nous retrouvons à quatre, je suis face à trois amis dont un couple. Je redoute une collusion passive qui finalement n'aura pas lieu. J'élimine tout d'abord la femme. Je dispose à ce moment d'au moins 70 % des jetons en circulation. Mes adversaires poussent all-in à chaque main et je redoute de voir mon tapis fondre petit à petit. N'ayant pas joué depuis de nombreuses mains et alors que je suis un peu trop surexcité suite à un trop grand nombre de bières ingurgitées, je décide à mon tour de pousser tapis au bouton pour prendre les blinds et user de la force de mon tapis pour impressionner mes adversaires. Mauvais timing le joueur en big blind me call. Je suis en bluff total, j'ai Q3 en main, lui a 66. Je vois alors Matt et Rednoise me lancer des regards assassins qui voulaient dire : Mais qu'est-ce que tu fous putain ?! Je perdrai cette main et me retrouve 2 ème tapis à égalité avec le 3 ème joueur. Finalement, plus de peur que de mal puisque la main suivante, les deux amis se retrouvent à tapis. Celui qui disposait d'un tapis équivalent au mien perd le coup et m'offre donc le ticket pour le tournoi à 575 € du dimanche...

50 + 20 € à Gruissan : A peine ma qualification acquise et alors qu'il est 19 h 30, nous décidons de filer à Gruissan pour le tournoi de 21 h à 50 + 20 €. Une course contre la montre s'engage. J'arriverai sur place vers 21 h 20. Mes deux comparses eux étaient partis à bord de la voiture de "l'Irlandais" et avaient pris de l'avance. J'arrive tout de même à m'inscrire et prend place aux côtés d'une grosse soixantaine de joueurs. Sur la lancée de ma qualification, je décide de jouer agressivement, je ne vois pas de jeu, mais mon image me suffit à engranger des jetons. Puis peu de temps avant la 1 ère pause, je suis à nouveau victime d'une quinte de l'espace runner-runner sur un all-in parti au flop. Je dispose avec ma paire de QQ en main d'une over-pair, mon adversaire n'a absolument rien en main à ce moment précis, si ce n'est un vague tirage backdoor qu'il touchera miraculeusement. Il explose de joie alors que le break sonne. Je pars en pause furieux, alors qu'il ne me reste moins de 1000 jetons devant moi.

Au retour, je joue le tout pour le tout et réussi à remonter mon tapis au delà des 10 000 jetons. Puis je double face à Rednoise alors qui s'était assis quelques minutes plus tôt à ma gauche avec KK face à sa paire de 9. Peu de temps après mon tapis culmine à près de 30 000 jetons. Vint alors une main où  je 3Bet préflop avec AK. Le 1 er relanceur se couche et celui qui l'avait flat callé me suit. Le flop dévoile : KTx . Le joueur pousse son tapis. Je réfléchis longuement, mais pour l'avoir vu joué n'importe comment précédemment, je décide de le caller. Il montre KT et me subtilise une bonne partie de mes jetons. Tombé short stack, je pousse finalement mon tapis quelques mains plus tard avec 44. Payé par QQ, pas de miracle, je quitte le tournoi aux alentours de la 25 ème position. Peu de temps après Mama se fait également éliminer. Rednoise lui avait perdu quelques temps avant moi. Nous décidons donc de rentrer au Cap d'Adge. J'ai à ce moment là une overdose de poker après avoir joué la majeure partie de la journée et n'ayant rien mangé depuis plus de 24 heures.

Event # 17 : Alors que le samedi a été off et que nous avons profité d'une journée ensoleillée pour faire les touristes à Valras Plage, ce dimanche marquait pour moi le dernier jour de mon aventure. Mes deux amis bloggers avaient quant à eux quitté le Cap d'Agde le matin même malgré de grosses difficultés liées aux grêves SNCF. Je rends donc la chambre et me pars au casino. Je suis partagé entre jouer et espérer que l'annulation du tournoi soit prononcée pour manque de joueurs. En effet si jamais, le tournoi n'avait pas eu lieu, je savais que je pouvais prétendre au remboursement du buy-in et repartir avec les 575 € de buy-in. Finalement, au bout du suspens le tournoi à bien eu lieu et je m'engage alors aux côtés de 13 autres joueurs pour tenter de décrocher un seul et unique ticket (package) pour Marrakech en juin d'une valeur de 5000 €. Le 2 ème touchant, 2000 € et le 3 ème 500 € il me semble. Les chances étant minces, je décide de swapper à 50 % avec l'ami "Irlandais" encore et toujours présent.

La structure est bien meilleure que lors des sats précédents. 10 000 jetons au départ pour des rounds de 30 minutes. Comme lors du tournoi deep-stack , je décide de prendre le jeu à mon compte et me servant de la profondeur de tapis. Je domine assez rapidement la table sur laquelle je me trouve. Dès les premières mains alors que j'avais relancé avec Jx, je vois sur le board 3 J ainsi qu'un AS. Je prendrais à cette occasion la majeure partie du tapis de mon opposant qui avait un AS en main.

Toujours sur ma lancée des relances hors de position avec des mains marginales, je relance avec 5-2 de trèfle. Le flop dest magique : 3-4-6 de trèfle. Deux adversaires sont dans le coup. Le turn sera un 7 de trèfle. La river un AS de trèfle. Ainsi incroyable que cela puisse paraitre, je viens de réaliser une combinaison de 7 cartes de la meme couleur et conséqutives. La table, l'assistance, ainsi que les floors sont interloqués. Le superviseur annonce qu'il s'agit de la 1 ère quinte flush de la semaine ! Dans l'affaire j'arriverai même à soutirer des jetons à mes deux adversaires qui disposaient d'un trèfle chacun.

Les heures passent et me voici en table finale. La tension est palpable. Peu de flops sont tirés. Le niveau est hétérogène, mais convenable dans l'ensemble. Je joue un poker solide, tout en changeant fréquemment de rythme. Je n'hésite pas à squeezer quand je le peux. Je dois alors être l'un des deux chipleader. Mon ami "Irlandais" sort en 10 ème position. Peu de temps auparavant je rentre dans un coup avec KQ en 3-Bettant préflop. Le joueur à ma droite me suit. Le flop donne Kxx à pique. Je mise, mon adversaire envoie son tapis. Je me couche. Quelques mains plus tard, j'ai à nouveau KQ à carreau que je relance. Toujours le même adversaire me sur-relance. Et très mauvaise inspiration je le call. Je sais pourtant que cette main n'a que peu de valeur face à une sur-relance, d'autant plus que mon adversaire était l'autre chipleader de la table et qu'il me couvrait.

Le flop tombe Kxx dont un carreau. Je check, mon adversaire mise, je le sur-relance, il fait tapis. S'engage alors un long moment de réflexion. Je vois mon adversaire en smi-bluff sur une paire intermédiaire entre le K et les deux petites cartes du flop. L'ayant vu pousser plusieurs fois son tapis durant la partie, telle une arme de dissuasion, je décide finalement de le caller. Ou plutôt de le fish-caller puisque l'homme montre AA. Je m'envoie donc en l'air lors de cette main et balance par la même occasion mon tournoi. Je sors donc en 9 ème position et m'en veut encore terriblement de n'avoir pas su être plus lucide lors de cette main. Après un dernier verre au bar du casino avec mon ami "Irlandais" dont je découvrirais finalement que le prénom est Florent (je te salue si tu me lis), je prends donc le chemin du retour la tête pleine. Un bad beat s'en suivra...Mais cela fera l'objet d'un prochain post où je retracerai mes bad trips poker depuis mes débuts en live !

Et maintenant ?

Rentré affaibli par cette semaine de poker où j'ai alterné niveau de jeu très correct, malchance, chance et mooves douteux, je suis à un moment où je dois faire le point sur la suite de mes aventures. Pour tout vous dire, je devais embarquer dès demain pour Marrakech avec les membes de la Xewolls Team, ainsi qu'une sélection de bloggers composée de  : Stefal, Celtic Touch, MR4B (mes poursuivants au classement Wikio) et Kof qui avait terminé second du championnat du Cap d'Agde et qui était très déçu de ne pas être du voyage. Bien qu'ayant organisé ce déplacement, je n'en serai donc pas ! Il seront neuf au total et je leur souhaite toute la réussite possible lors de ce voyage.

Mais ma vie est ainsi faite, qu'à peine rentré, j'ai reçu deux propositions pour la suite. L'une de la part d'un grand groupe de Casinotiers et l'autre de la part d'Everest Poker qui souhaite que j'assure le coverage de la finale de l'Epec le mois prochain aux Canaries... Je concluerai en ayant une forte pensée en direction de ma femme et de mon fils toujours présents à mes côtés et à qui je demande beaucoup... A suivre !

Publié dans Bilan

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bergkamp 29/04/2010 12:06



Merci pour se CR Chris bonne chnace pour la suite c'est toujours un plaisir de te lire



Serial Dealer 15/04/2010 22:10



Ainsi va le poker...


Bravo pour ce post. Et merci de nous faire vivre des aventures poker, en live ou par procuration.


A bientopt j'espère...



ChewingGum 14/04/2010 22:22



Merci pour ce CR plus que complet.


Un peu de repos bien mérité. Comme tous les bloggeurs qui suivent ton parcours et qui apprécient tous tes efforts, je ne peux que saluer ton travail et te remercier pour nous faire vivre des
moments pokéristiques inoubliables.


Seule ombre au tableau pour moi : ne pas te rencontrer (Cap d'agde et Marrakech).


Mais je suis sur que nos routes se croiseront bien un jour. En tout cas, chapeau !!!


Je vois que ta route va te mener sur d'autres horizons. Belle récompense méritée.


@ +.



cartermd 14/04/2010 19:48



Tres bon CR continue comme ca et je vois que les propositions fusent c'est bien profites en bien



pschag 14/04/2010 19:21



tres sympa ces cr de tournois... mais bon beaucoup attendent une vraie suite de ta part dans la xewolls league pour une fin passionnante. bon courage pour tout!